Desktop versionMobile version

Les juifs en Bretagne

 | 
Claude Toczé
, 
Annie Lambert

Avertissement et remerciements

Full text

Avertissement

1La richesse des archives concernant un nombre restreint de victimes et d’acteurs des persécutions en Bretagne, exclut, le plus souvent, l’analyse statistique au profit d’études de cas qui soulèvent un problème d’éthique : qui peut-on ou ne doit-on pas nommer ? L’engagement pris par le chercheur, à qui sont accordées des dérogations aux règles de communicabilité des archives publiques, stipule qu’il se gardera de porter atteinte à la vie privée des personnes. Mais, au-delà de cette obligation légale, il convient de rappeler que si l’historien n’est pas un juge, il lui est parfois difficile, sur un tel sujet, de contenir l’émotion qui peut nuire à l’analyse. Nous avons nommé les victimes des persécutions et tous ceux qui, Juifs ou non Juifs, ont tenté de s’y opposer, rendant ainsi hommage à leur mémoire. Toutefois, lorsque nous savions ou pensions que tel était le souhait de certaines familles, nous avons choisi de respecter leur anonymat dans certains cas de spoliation ou d’enfants cachés.

2Les noms de ceux qui collaborèrent à la spoliation ou aux persécutions physiques sont, systématiquement, remplacés par des initiales, sauf quand ils prirent position publiquement par des articles de presse signés de leur nom ou d’un pseudonyme.

Remerciements

3Nous remercions Ida Simon-Barouh et Pierre-Jean Simon pour leur lecture critique du manuscrit, ainsi que Jean-Pierre Garo pour la cartographie.

4Nos remerciements vont aussi à Charles Baron et à Dolly Hamery qui nous ont confié des photos personnelles et à Bruno Isbled, conservateur aux Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, pour l’aide attentive qu’il nous a apportée.

© Presses universitaires de Rennes, 2006

Terms of use: http://www.openedition.org/6540

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search