Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mémoires d'un notable manceau au siècle des Lumières

 | 
Jean-Baptiste-Henri-Michel Leprince d'Ardenay

Annexes

Annexe 4 : le groupe social des Leprince vu par l’érudit Négrier de la Crochardière15

Benoît Hubert

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« La ville du Mans quoique assez considérable par sa population est peut-être une des villes de France ou il y ait aussi peu de ce qu’on appelle vraie et ancienne noblesse. Ce n’est pas que beaucoup de personnes ne veullent et ne se pretendent même de condition, tel s’y fait appeler Marquis que son père n’était pas même gentilhomme, ou si il l’etait ce n’était que par l’acquisition d’une charge donnant la noblesse ; c’est de ces especes de nobles dont la ville du Mans fourmille. Et pour mettre dans le cas de juger de la vérité de notre confestion, nous avons donnés cy après la nomenclature et ceux qui fatigués de se voir confondus avec la roture ou la providence les avait naturellement placés, ont fini par acheter des charges de secrétaires du roi, de conseillers à la cour des monnoies et par la ont pretendu devoir etre mis sur les mêmes rangs que la plus ancienne noblesse et marcher sur la même ligne : il ne serait peut-être pas etonnant d’en voir quelques uns disputer le droit d’a...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540