Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mémoires d'un notable manceau au siècle des Lumières

 | 
Jean-Baptiste-Henri-Michel Leprince d'Ardenay

Publication et annotations du manuscrit complet des Mémoires de Leprince d'Ardenay

Chapitre 30eme. Evenemens Particuliers depuis 1789 jusqu’a la fin du 18e siecle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le froid de l’hiver de 1788 a 1789 fut excessif et si fort que sous plusieurs rapports, on a jugé qu’il avoit excédé celuy de 17091 ; il commenca au 20 novembre et augmenta, de jour en jour jusqu’au 19 ou 20 janvier, époque a la quelle seulement on éprouva un foible commencement de degel qui fit une impression d’autant plus forte sur tous les corps qu’ils avoient été resserrés et comprimés par la rigueur et la continuité d’un hiver si long et si dur. Les vegetaux memes s’en sentirent : une grande quantité d’arbres forts et très anciens perirent par l’effet de la gelée, notamment les sapins, noyers, marroniers, chatoigniers et autres arbres de bois Blanc.

J’éprouvay a cet égard une perte tres considerable dans toute l’étendue de ma terre d’ardenay, plus de quarante arpens de sapiniere et un nombre considerable d’autres arbres.

Ce fut a l’époque du Degel que Mr Godard Dassé mon beau pere mourut des suites d’une maladie asses longue mais qui n’avoit donné d’abord aucune inquietude, quoiq...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540