Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mémoires d'un notable manceau au siècle des Lumières

 | 
Jean-Baptiste-Henri-Michel Leprince d'Ardenay

Publication et annotations du manuscrit complet des Mémoires de Leprince d'Ardenay

Chapitre 20eme. Grande maladie de ma femme, Benediction de la chapelle d’ardenay, Bapteme du juif Coguirche

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ma femme avoit toujours joui d’une bonne santé et depuis dix huit ans que nous etions mariés, je ne l’avois jamais vue retenue au lit un seul jour. au mois de juin 1782 nous allames ensemble a pied a la houletiere, elle qui marchoit si bien et si lestement sans se lasser fut fatiguée de ce petit voiage. Jen attribuai la cause a la chaleur de la saison, mais cette fatigue etoit un avant coureur de la maladie dont elle fut attaquée peu de tems après.

Un soir des premiers jours de juillet en sortant d’une maison où elle avoit passé l’apres midi, elle ressentit au gros doigt du pied droit une douleur si violente quelle pouvoit a peine l’appuier ; cependant a l’aide de deux bras elle se rendit chez elle et se mit au lit. persuadée que cette incommodité ne provenoit que d’un effort ou de quelque nerf varié, elle envoya chercher Mr desbois1 son chirurgien qui ne trouva rien de derangé, mais les signes exterieurs qui caracterisent la goutte luy firent juger que ce pouvoit etre une premiere a...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540