Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mémoires d'un notable manceau au siècle des Lumières

 | 
Jean-Baptiste-Henri-Michel Leprince d'Ardenay

Publication et annotations du manuscrit complet des Mémoires de Leprince d'Ardenay

Chapitre 16eme. De la Société d’agriculture

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Par arrêt du Conseil d’État du 24 fevrier 1761, le Roy avoit établi, dans la généralité de tours une Société d’agriculture, composée de trois bureaux, un pour chacune des villes capitales des trois provinces, Tours, angers, et Le mans. chaque Bureau composé de vingt membres aiant seance et voix delibérative dans les trois. La Societé obtint quelque tems après la faculté de se choisir et nommer des associés avec les mêmes prerogatives que les membres, sauf les places de directeur et de secretaire reservées aux seuls membres. Le secretaire est perpetuel, le directeur est renouvellé chaque année et élu au scrutin. au moyen de ce que les trois Bureaux ne font qu’un seul corps, l’un des directeurs a tour de rôle est directeur general de la Société. en cas de mort ou de démission d’un membre, son successeur est choisi parmi les associés residens. Cet établissement avantageux a la ville du mans et à la province, est du en grande partie au credit et au zèle de M. de Samson de Lorchere qui a...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540