Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mémoires d'un notable manceau au siècle des Lumières

 | 
Jean-Baptiste-Henri-Michel Leprince d'Ardenay

Publication et annotations du manuscrit complet des Mémoires de Leprince d'Ardenay

Chapitre 8eme. De la jurisdiction consulaire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je fus nommé 3e consul au mois de novembre 17641. Je m’attendois d’autant moins a cette flatteuse distinction que j’avois a peine atteint l’âge prescrit par les reglemens (27 ans). j’eus le bonheur d’être associé à des hommes sages et instruits2 ; ils me guiderent par leurs talens et leurs vertus dans cette nouvelle carriere. je tachai par une grande exactitude et par tout le zèle dont j’étois capable de suppléer à mon defaut d’expérience dans une partie si interessante pour moy et si importante a l’honneur et a la fortune de mes concitoiens. Je ne negligeay rien pour remplir ma place a la satisfaction de mes collegues et du public ; j’étudiai avec application les lois du commerce et tous les reglemens relatifs aux juridictions consulaires3.

Il ny avoit que deux ou trois mois que j’étois en exercice lorsque je fus chargé du rapport d’une affaire majeure entre une Negociante veuve et ses enfans4. je m’appliquay très serieusement à cette affaire, elle m’occupa beaucoup et longtems. Je ...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540