Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mémoires d'un notable manceau au siècle des Lumières

 | 
Jean-Baptiste-Henri-Michel Leprince d'Ardenay

Publication et annotations du manuscrit complet des Mémoires de Leprince d'Ardenay

Chapitre Second. Suite de mon éducation depuis mon entrée au College jusqu’a mon depart pour Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

J’entray au college des PP. de l’Oratoire à la St Luc 1745. Je n’avois que 8 ans ; j’eus pour regent le P. Brochard, sous lequel j’ay fait mes cinq années d’humanités. Je fis ensuite deux années de rhetorique sous le P. Orry et mon cours de philosophie sous le P. Cochet1.

Grace a mon maitre d’ecole et à mon precepteur, j’étois entré assés fort en sixieme. J’ay toujours, où à peu près, soutenu une certaine superiorité sur la majeure partie de mes condisciples : je dis à peu près car aliquando bonus dormitat homerus2, et si les plus grands maitres sont sujets a des foiblesses, a plus forte raison un ecolier, un enfant peut il parfois devier et s’ecarter de son chemin ? J’avoue donc de bonne foy que je n’ai pas été plus que les autres et peut etre moins exempt de negligences, de paresse, de relachement. Je conviens meme que je ne dus mes premiers succès qu’a une grande facilité et à l’excellente mémoire dont j’étois doué. dans les deux premieres années surtout, je travaillois plus par r...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540