Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sociabilité et politique en milieu rural

 | 
Annie Antoine
, 
Julian Mischi

Cinquième partie. Les formes émergentes de sociabilité et de mobilisation dans les campagnes d’aujourd’hui

Représenter les paysans à partir d’une position marginale

Les militants de la Confédération paysanne et leurs appartenances subjectives au monde agricole

Ivan Bruneau

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le « démontage1 » du Mac Donald’s de Millau le 12 août 1999 a créé les conditions d’une « renaissance » pour la Confédération paysanne (CP), douze ans après sa fondation en 19872. Auparavant, jamais le syndicat n’avait été autant sollicité politiquement, exposé médiatiquement, reconnu publiquement. Cette publicisation des positions de la CP a essentiellement consisté en une focalisation sur les actions et les discours caractéristiques d’un « nouveau » type de militants du monde agricole (critique radicale de l’Organisation mondiale du commerce, des Organismes génétiquement modifiés etc.). Toutefois, cette médiatisation, avant tout intéressée par les figures les plus « exotiques » (« néo-ruraux » et anciens « gauchistes »), a maintenu dans l’ombre deux dimensions constitutives de l’engagement syndical de ces agriculteurs, à savoir les mécanismes par lesquels ils s’affirment comme des agriculteurs « de gauche » dans un milieu professionnel généralement décrit comme « conservateur », e...

Auteur

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540