Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sociabilité et politique en milieu rural

 | 
Annie Antoine
, 
Julian Mischi

Cinquième partie. Les formes émergentes de sociabilité et de mobilisation dans les campagnes d’aujourd’hui

Les sociabilités « paysannes » dans les associations de développement agricole « durable » en Bretagne

Christophe Dinouard

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis les années 1990, en Bretagne, des paysans se regroupent au sein d’associations du Réseau Agriculture Durable (RAD), autour d’un projet collectif qui entend favoriser le développement agricole « durable1 ». On interrogera ici l’une des contradictions de ce type de mobilisation dans le monde agricole : bien que ces luttes paysannes s’inscrivent dans un territoire limité et dans un contexte historiquement situé2, ces acteurs ont recours à des causes à « vocation à l’universel3 », notamment le développement durable, qui ne semblent pas entrer dans le cadre social, politique, territorial et économique des luttes « classiques » du monde agricole4. On peut s’interroger sur les raisons qui amènent une certaine catégorie de paysans à adhérer à ce type de projet, sachant que par cette adhésion, ils subissent la réprobation de leurs pairs, qui leur renvoient une image dévalorisante d’eux-mêmes. En effet, les buts « écologiques » et « durables » peuvent être considérés comme secondaires ...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540