Version classiqueVersion mobile

Un ingénieur de la Marine au temps des Lumières

 | 
Pierre Toufaire

Carnet n° 3. 6 avril 1780 au 15 décembre 1782

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

– Avril 1780

Jeudi 6. – A Paris tout le jour. Vu M. d’Aubenton prest à partir. M. Marchais arrivé de mardi. Eté pour le voir. Dîné avec ma femme chez M. de Courtye. A la Comédie italienne. M. de La Touche revenu de mardi. Reçu une lettre de M. Marin de Versailles.

Vendredi 7. – A Paris tout le jour. Vu M. Marchais qui a eu la fièvre et qui est revenu de ses soupçons. Il est décidé à demander le brevet. Vu M. de La Touche qui a remis mon mémoire au Ministre qui lui a paru bien disposé. M. Leconte a dîné avec nous. A la Comédie françoise.

Samedi 8. – A Paris tout le jour. Vu M. Marchais encore mal à l’aise. Vu M. de Vindelle qui a la fourniture d’Indret. Visité M. Barré. Au jardin du Roy. M. Marchais a la fièvre et m’a promis de m’obtenir le brevet et une commission d’élève pour Dugranon. A la Comédie italienne. Louvel a soupé avec nous.

Dimanche 9. – A Paris tout le jour. Vu M. Marchais qui a pris l’émitique....

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search