Version classiqueVersion mobile

Un ingénieur de la Marine au temps des Lumières

 | 
Pierre Toufaire

Préface

Les canons de la Marine au temps de Pierre Toufaire

Denis Woronoff.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pierre Toufaire, « ingénieur ordinaire des ports et arsenaux de la Marine », a été un architecte accompli. De 1774 à 1794 à Rochefort puis pendant six mois à Toulon, Il s’est consacré à la réparation ou à la construction d’édifices liés à la fonction d’arsenal (quais, radoubs, formes et bassins…). Mais ce bâtisseur n’est pas resté confiné dans le strict terrain militaire. Il est intervenu plusieurs fois dans la ville de Rochefort, comme une sorte d’urbaniste, et y a laissé à un magnifique hôpital. Mise en perspective historique, l’activité de Pierre Toufaire s’illustre toutefois bien davantage dans le domaine des armes. Il a eu en effet la charge d’élaborer les plans des Fonderies d’Indret (1777-1779), du Creusot (1780-1782) et pour une part ceux de la Forge neuve de Ruelle (1788). Travaillant étroitement avec Ignace de Wendel, officier d’artillerie et maître de forges, il a été un des artisans du renouveau sidérurgique et naval de la France des années 1780. Pour mieux comprendre ce...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search