Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La politique en uniforme

 | 
Maud Chirio

Chapitre III. Durcissement et divergences 1966-1968

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Et, à chaque fois qu’il sera nécessaire, comme aujourd’hui nous ferons de nouvelles révolutions à l’intérieur de la révolution1 ! »

Général Artur da Costa e Silva, président de la République.

Illustration 5. – Les manifestations étudiantes de mars à juin 1968 dénoncent la dictature et se moquent des militaires. Ici on peut lire sur le panneau, aux côtés du dessin de policier militaire marchant au pas : « Plus d’école, moins de casernes », São Paulo, 4 avril 1968, archives : Estadão Conteúdo.

Image

La promulgation de l’Acte institutionnel n° 2, le 27 octobre 1965, contredit l’hypothèse d’une révolution « chirurgicale » de courte durée. Les pouvoirs accrus que l’Acte offre à l’exécutif, par lesquels le régime s’éloigne toujours plus de la démocratie représentative, ne permettent pas à Castelo Branco de freiner l’irrésistible ascension vers la présidence de son ministre de la Guerre, le général Costa e Silva. Celui-ci est formellement élu par le Congrès en octobre 1966, et investi le 15 mars ...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540