Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sociabilité et politique en milieu rural

 | 
Annie Antoine
, 
Julian Mischi

Troisième partie. Le pouvoir à la campagne : élites rurales et compétition électorale

Le suffrage universel à l’épreuve de la domination sociale en milieu rural

Les propriétaires terriens : pression électorale ou influence sociale ?

Nathalie Dompnier

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avec l’instauration du suffrage universel masculin en 1848 se pose de manière particulièrement aiguë la question de l’influence des relations de domination sociale ou économique sur le vote. Des citoyens qui, à plusieurs égards, peuvent être sous la dépendance de nombreuses personnes sont amenés aux urnes. Certes, les premières lois électorales1 posent déjà l’interdiction des pressions de tous ordres : celles des patrons, du clergé, de l’administration, des propriétaires terriens. Mais ces textes ne concernent qu’une partie des interventions de ces divers acteurs – les plus violentes et les plus voyantes – et ne prévoient aucun dispositif matériel permettant d’interdire ces pressions, notamment par la garantie du secret du vote.

Le questionnement portera plus particulièrement ici sur l’intervention des propriétaires terriens lors des élections et sur les formes de cette intervention. Les sources utilisées sont des rapports de police, de préfets, de maires, des procès-verbaux d’électi...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540