Version classiqueVersion mobile

La politique en uniforme

 | 
Maud Chirio

Chapitre II. Continuer la révolution 1964-1965

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« La Révolution c’est une chose très sérieuse. C’est une rupture dans un système de hiérarchie de commandement. Une fois la révolution faite, cette rupture ne cesse pas au moment où quelqu’un entre en fonction. Parce que tous ceux qui ont participé activement à la révolution pensent qu’ils ont des droits. Ils pensent qu’ils ont le droit d’approuver, d’orienter, d’être entendus. Ici commence le conflit entre le chef de la révolution et les groupes révolutionnaires1. »

Général Carlos de Meira Mattos.

Illustration 4. – Les généraux Castelo Branco (costume et doigt pointé) et Costa e Silva (jumelles) surveillent la progression des troupes pendant le coup d’État, 31 mars 1964. Domício Pinheiro/Archives Estadão Conteúdo.

Image

Malgré la tentative du général Costa e Silva pour passer en force aux premières heures du coup d’État, le tout début du mandat de Castelo Branco se déroule dans une atmosphère d’apparent consensus médiatique, politique et militaire. Castelo est une figure singulière dans l’a...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search