Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sociabilité et politique en milieu rural

 | 
Annie Antoine
, 
Julian Mischi

Deuxième partie. Les formes institutionnelles de mobilisation collective en milieu rural

Parti et système de partis dans les années trente : entre clientélisme et revendication sectorielle en Midi rouge, le Barthisme

Fabien Nicolas

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La carrière politique Édouard Barthe1, depuis sa première élection en tant que député en 19102, n’est pas linéaire. Il participe à toutes les crises de rupture de la SFIO, néo-socialiste en 19333 puis USR (Union des socialistes républicains), en juin 1940, il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Pour autant, à la Libération, maintenu dans ses droits civiques4, il est élu sénateur de l’Hérault. Cette figure politique incarne dans sa continuité le Midi rouge, territoire viticole contestataire où les formations politiques de gauche s’affrontent lors de toutes les élections. Il réussit la synthèse entre action individuelle, revendication sectorielle et mobilisation politique :

« L’étiquette de Barthe n’a plus beaucoup d’importance pour ses fidèles. C’est l’homme qui a consacré sa carrière à la défense des intérêts des viticulteurs qui est plébiscité. Plus qu’un parti, c’est une sorte de syndicat professionnel qu’il représente ; et il a à lui seul plus de fidèles que la CGV (Confé...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540