Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sociabilité et politique en milieu rural

 | 
Annie Antoine
, 
Julian Mischi

Deuxième partie. Les formes institutionnelles de mobilisation collective en milieu rural

Un modèle de solidarité du monde agricole d’après-guerre : le mouvement des CUMA

Martine Cocaud

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1984, le CEDAG (Centre d’étude et de diffusion de l’agriculture de groupe) a déclaré que 95 % des agriculteurs des régions Bretagne-Pays de Loire avaient pratiqué une entraide régulière par le biais de CUMA (Coopératives d’utilisation de matériel agricole) et de GAEC (Groupements agricoles d’exploitation en commun), de mutuelles « coups durs », etc. Un regard attentif montre que le milieu agricole, souvent taxé d’individualisme, semble paradoxalement avoir beaucoup réfléchi aux configurations modernes de la solidarité et avoir été très loin dans leur mise en application. Ces formes d’adaptation du monde rural aux contraintes d’après-guerre ont été déjà décrites1 ; aussi nous nous proposons, dans cette communication, de tester la validité actuelle d’un modèle de solidarité mis en place dans les années 1945, celui des CUMA, en prenant comme terrain d’étude l’Ille-et-Vilaine.

La coopération : une solution indispensable pour l’après-guerre

En 1945, la CGA (Confédération générale de l’a...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540