Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sociabilité et politique en milieu rural

 | 
Annie Antoine
, 
Julian Mischi

Deuxième partie. Les formes institutionnelles de mobilisation collective en milieu rural

Les comices bretons au xixe siècle : associations agricoles ou machines politiques ?

Yann Lagadec

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’individualisme serait, au xixe siècle notamment, l’une des caractéristiques majeures des paysans de l’Ouest de la France, une caractéristique maintes fois mise en avant, notamment par A. Siegfried1. Le bocage en serait la cause, expliquant tout autant la faible pénétration des progrès agricoles et le retard de la politisation de ce monde rural replié sur lui-même. Les campagnes de l’Ouest – et de Bretagne plus encore – constitueraient ainsi une sorte d’anti-modèle à celui proposé par M. Agulhon pour le Var, blanc plus souvent que bleu – et jamais rouge –, sans formes de sociabilité dignes de ce nom, inaccessibles donc à la descente de la politique vers les masses2.

Cette interprétation commune est à interroger. En une région encore très massivement rurale, où les structures de sociabilité politique « modernes » restent effectivement peu nombreuses, où les comités électoraux ne sont que temporaires, où les clubs se révèlent des institutions exclusivement urbaines, les comices agrico...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540