Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sociabilité et politique en milieu rural

 | 
Annie Antoine
, 
Julian Mischi

Première partie. Appropriations et contestations de l’ordre politique en milieu rural

Rituels politiques, sociabilités festives et contestation rurale en France, 1830-1880

Rémi Dalisson

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La question de la politisation des campagnes françaises au xixe siècle réapparaît périodiquement, entre nostalgie et images d’Épinal. Comment, en l’espace d’un demi-siècle, des masses rurales, souvent favorables à la monarchie et peu alphabétisées, purent-elles finir par plébisciter la République entre 1877 et 1879 ? Les explications conjoncturelles classiques ne suffisant pas, il faut chercher plus en profondeur, plus loin dans le siècle pour comprendre la mutation civique des campagnes qui leur permit d’entrer en politique et de faire évoluer les sociabilités, entre associationnisme en plein essor1 et résistance culturelle.

Car il y eut un débat vivant, une sociabilité politique stimulante dans le monde rural2, surtout après la Restauration. Cette sociabilité embryonnaire s’exprima rarement au grand jour. Elle prit des formes détournées, dont les fêtes publiques furent la synthèse parfaite. Dans un pays qui, depuis 17893, assignait une mission civique et didactique aux fêtes, une s...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540