Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sociabilité et politique en milieu rural

 | 
Annie Antoine
, 
Julian Mischi

Première partie. Appropriations et contestations de l’ordre politique en milieu rural

Des « sans-culottes ruraux » ? Contribution à l’étude de la politisation des campagnes dans la décennie révolutionnaire

Serge Bianchi

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le thème de cette communication – des « sans-culottes ruraux » ? – pourra sembler doublement paradoxal, dans le paysage historiographique actuel de la Révolution française. D’une part, les sans-culottes sont bien connus par des travaux « classiques » relatifs à leurs caractères originaux, leurs pratiques et leur sociabilité politiques1. Mais il s’agit de cadres et de militants urbains. L’existence de noyaux ou de réseaux de « sans-culottes ruraux » est bien plus problématique. Car les travaux récents sur les campagnes en Révolution2 mettent l’accent sur les résistances des communautés paysannes (l’Anti-Révolution) à une politique de Salut public qui serait relayée par la seule « sans-culotterie urbaine ». Le monde rural serait ainsi partagé entre une « culture paysanne » spécifique hostile à la politique du Gouvernement révolutionnaire, et l’influence dominante des notables jacobins dans la politisation des campagnes. La politisation de l’an II serait-elle essentiellement urbaine, f...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540