Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sociabilité et politique en milieu rural

 | 
Annie Antoine
, 
Julian Mischi

Table des matières

Julian Mischi

Introduction. Observer la politisation des ruraux sous l’angle des sociabilités : enjeux et perspectives

Le politique sous le microscope des sociabilités
Les formes rurales de sociabilité
La politisation des ruraux : de l’apprentissage à l’appropriation
Choix du temps long et du dialogue disciplinaire

Première partie. Appropriations et contestations de l’ordre politique en milieu rural

Philippe Hamon

Des « gens nudz piedz » à Antrain (1639) : révolte antifiscale et pratiques politiques de frontière

Au contact
Un non-événement ?
Frontière et politisation
Serge Bianchi

Des « sans-culottes ruraux » ? Contribution à l’étude de la politisation des campagnes dans la décennie révolutionnaire

Un chantier en construction
Qu’est-ce qu’un sans-culotte ?
Que sont les « sans-culottes ruraux » ?
Un chantier complexe
Des espaces géopolitiques mouvants
Des zones d’ombre
La fin des sans-culottes
Yannick Le Marec

Les émeutes de la Brière dans la première moitié du xixe siècle

Le progrès bouscule le local
L’aménagement des zones humides dans l’estuaire de la Loire
Nouvelle offensive de la Compagnie De Bray
La résistance des communautés paysannes
Les « réclamations convenables »
La mobilisation des notables locaux
Les raisons de leur mobilisation
Les cadres légaux du débat
Faire face à l’injustice
La crainte des « funestes conséquences »
Les formes de l’émeute
Les dissidents
Rémi Dalisson

Rituels politiques, sociabilités festives et contestation rurale en France, 1830-1880

La fête, instrument de conquête politique des campagnes
Outils symboliques et sociabilités festives rurales
La contestation festive ou la politique au village
Jean-Luc Le Cam

Des tribunaux à la révolte : l’écrit et la médiation des élites rurales au service de la revendication paysanne dans le Saint-Empire

La contestation violente et l’écrit
La judiciarisation des conflits
Alphabétisation, résistance et politique en milieu rural
Jérôme Lafargue

Entre la ruse et l’impuissance : les paysans face à la règle de droit au xixe siècle

Beaucoup de champ libre
Une approche ouverte du monde rural
Sur l’intériorisation de la norme juridique
Une histoire sociale de l’action publique
Une reconstitution des sociabilités juridiques
Le terrain : le canton de Mugron, Landes
François Ploux

La politisation de la sociabilité communale dans le Quercy du xixe siècle

La collectivité villageoise comme construction
Sociabilité traditionnelle et politisation
Dissolution ou recomposition du local ?
Ana Cabana Iglesia

Une impression de « déjà-vu » : les formes de contestation en milieu rural. Le cas de la Galice après la guerre d’Espagne

Conflictualité rurale sous Franco. Des formes de protestation déjà vues
Analyse des formes de contestation de la Galice rurale : la « culture de la résistance paysanne »

Deuxième partie. Les formes institutionnelles de mobilisation collective en milieu rural

Yann Lagadec

Les comices bretons au xixe siècle : associations agricoles ou machines politiques ?

Les comices : l’innovation contre les « vieilles routines »
Une politisation précoce
La « guerre des comices » : le monde rural face à la République
Éric Kocher-Marbœuf

L’essor du mouvement coopératif agricole en Charentes-Poitou de la crise phylloxérique à la Grande Guerre

La naissance du mouvement coopératif dans le Centre-Ouest
La révolution de la coopération laitière
Les autres formes de coopération et les assurances mutuelles agricoles
Martine Cocaud

Un modèle de solidarité du monde agricole d’après-guerre : le mouvement des CUMA

La coopération : une solution indispensable pour l’après-guerre
Une priorité des années cinquante : « mécaniser »
L’essoufflement des années soixante-dix
Une CUMA : pourquoi ? pour qui ?
Les CUMA : pour une agriculture solidaire ?
Les pères fondateurs
L’opinion de la base
Fabien Nicolas

Parti et système de partis dans les années trente : entre clientélisme et revendication sectorielle en Midi rouge, le Barthisme

Les ressorts du Barthisme
La figure de « député du vin »
Une organisation politique idoine : la Ligue des petits et moyens viticulteurs
L’intégration du Barthisme dans un système partisan
Le Barthisme, un parti agrairien
Le Barthisme, entre « social-radicalisme » et parti satellite
François Prigent

La Charrue Rouge : réseaux, identités et pratiques socialistes dans le Trégor des années 1930

L’aventure de La Charrue Rouge
L’implantation SFIO dans le Trégor des années trente
Un journal d’éducation révolutionnaire
Les réseaux de la laïcité
La Charrue Rouge, organe de liaison des comités paysans
Les réseaux paysans CGPT (Confédération générale des paysans travailleurs)
La trajectoire politique de Philippe Le Maux
Les pratiques unitaires de résistance aux ventes-saisies : formes et interprétation
Philippe Secondy

Une nouvelle manière de faire de la politique : les « soldats de Dieu » dans l’Hérault au début du xxe siècle

Les stratégies d’ancrage en milieu rural
Le recours à des méthodes d’encadrement « modernes »
David Bensoussan

Mobilisation paysanne et sociabilités rurales : le mouvement dorgériste en Bretagne

Sociabilités rurales et affirmations identitaires
Mobilisation paysanne et renforcement identitaire
Mobilisation paysanne et émergence d’une sociabilité partisane
Fabien Conord

Mobilisation paysanne et relais politiques : le Comité de Guéret (1953-1974)

L’automne 1953 : une mobilisation unanime
L’hiver 1953-1954 : un tournant politique
Une mobilisation permanente ?
En guise de conclusion : le Comité de Guéret, prolongements et mise en perspective

Troisième partie. Le pouvoir à la campagne : élites rurales et compétition électorale

Lucien Faggion

Les logiques du pouvoir dans le monde rural : parenté, clientèles et réseaux en Terre Ferme vénitienne (1535-1629 environ)

Les familles et les pouvoirs
Le pouvoir des notables
De la famille aux réseaux sociaux
Renforcer les liens sociaux : l’arbitrage et la médiation
La dissension nobiliaire
La régulation des notabilités
Gérer le social et le politique : le notaire rural
Un traducteur des mécanismes sociaux
Un interlocuteur de proximité
De la campagne à la ville : ascension sociale et cercle des pouvoirs
Nathalie Dompnier

Le suffrage universel à l’épreuve de la domination sociale en milieu rural

Les propriétaires terriens : pression électorale ou influence sociale ?

Tissu socioéconomique et influence des grands propriétaires
La répartition de la population
La répartition et la taille de la propriété foncière
Le type de contrat de bail et la conjoncture économique
Une domination traditionnelle diffuse et ses remises en cause
L’influence comme affirmation d’une domination traditionnelle
Les entrepreneurs de morale et la promotion d’une domination légale rationnelle
De l’influence à la pression : changements de méthode et modification du rapport à la loi
Le développement de la violence comme réponse à la remise en cause de la légitimité traditionnelle
Des pratiques plus visibles, plus souvent dénoncées et condamnées
Des pratiques remises en cause par les dispositifs matériels destinés à garantir le secret du vote
Xabier Itçaina

Pouvoir local, réseaux notabiliaires et sociabilités coutumières

Un maire basque sous le Second Empire

La figure du notable entrepreneur
Élitisme et notabilité
Réseaux et filières
Un maire entrepreneur face aux sociabilités coutumières
Deuils et fêtes : enjeux rituels
De soleil à soleil : enjeux pastoraux
Laurent Le Gall

La politisation sans la « sociabilité » ? Une piste finistérienne (première moitié du xixe siècle)

Le Finistère de l’introuvable sociabilité « instrumentale »
Un modèle de politisation sans « sociabilité »
Les solidarités plutôt que la « sociabilité ». Apories d’un modèle
Gildas Tanguy

Être élu local. De quelques considérations sur les usages et les formes de notabilité politique en milieu rural

Une reconstruction sélective de la figure de l’élu local : être notable sans l’être
Une contestation ambiguë de l’image traditionnelle du notable
Un espace de sociabilité décrit comme apolitique ou la réaffirmation de la figure notabiliaire
Pratiques édilitaires et pouvoir notabiliaire : deux conceptions indissociables ?
Une connaissance approfondie du terrain politique et social
Des relations clientélaires nécessaires et entretenues
Jean-François Tanguy

L’« influence » politique au temps du suffrage universel

Des hommes d’influence
Les juges de paix
Les maires et autres élus locaux
Les propriétaires
Le clergé
Les modes d’influence
Par les pressions directes
Par le prestige ou la reconnaissance de qualités variées
Gilles Laferté

La sociabilité bourgeoise dans le vignoble aux sources de la commercialisation et de la politisation du territoire rural dans l’entre-deux-guerres

Paris ou les mondes régionalistes modernisateurs de l’économie
La loi de 1919 sur les appellations d’origine ou la division propriétaires négociants
La municipalité Gaston-Gérard : alliances nouvelles dans les élites dijonnaises
La sociabilité source de notabilité et d’innovation

Quatrième partie. Formes de solidarité et pratiques d’entraide dans les campagnes

Hugues C. Dewerdt

La peur du soldat : réactions de défense en milieu rural (Nord, Pas-de-Calais, Somme, xvie-xviiie siècles)

L’impact militaire sur le milieu rural
Le guet rural et son organisation
Un premier refuge : l’église
Un ultime refuge : le souterrain
Conclusion : les limites du refuge collectif
Jacques Péret

Les solidarités des populations rurales face à l’administration royale sur les rivages d’Aunis et de Saintonge de Louis XIV à la Révolution

Des solidarités littorales
Solidarités dans les résistances
Des solidarités douteuses
Pierre-Jean Souriac

L’engagement militaire des campagnes toulousaines durant les guerres de Religion

Choisir de faire la guerre
Aller se battre
Nicolas Renahy

L’entrepreneur, le maire et le « bon travailleur »

Une municipalité rurale dans la construction de l’État social au xxe siècle

Le paternalisme industriel, ou la confusion des pouvoirs économiques et municipaux
L’intercession municipale
Institutionnalisation de l’assistance publique et rupture consommée entre pouvoirs économiques et politiques
Pour une mise en perspective historique du clientélisme
Laurence Loison

Faire front aux effets du chômage au Portugal : des pratiques similaires en milieu rural et urbain

Similarité des pratiques en milieu rural et urbain
Une « culture contre la pauvreté »
Une sociabilité presque inchangée
La « pauvreté intégrée »
L’éthique paysanne
« Eux » et « nous »
Des traits structurels spécifiques

Cinquième partie. Les formes émergentes de sociabilité et de mobilisation dans les campagnes d’aujourd’hui

Yann Raison du Cleuziou

Chasser et devenir chasseur en politique : les sauvaginiers de la Somme et l’invention de Chasse Pêche Tradition (1936-1989)

La baie de Somme : une zone de non droit investie d’usages populaires
Une défense de la chasse à la sauvagine contre l’arbitraire politique et administratif
La contestation des fondements territoriaux des sociabilités cynégétiques
Les oiseaux migrateurs, du « res nullius » au « patrimoine commun »
La politisation comme effet des transformations de la configuration politico-administrative
La création de la liste Chasse Pêche Tradition
Éric Treille

Parti de campagne

Pratiques politiques et mobilisations électorales en circonscriptions rurales

L’épuisement du rite républicain de la visite électorale
La civilité électorale
Parler de la pluie et du beau temps
Salles vides
L’appropriation partisane de l’échange électoral
Les cortèges militants
La privatisation de l’espace électoral
Emmanuel Pierru et Sébastien Vignon

L’inconnue de l’équation FN : ruralité et vote d’extrême droite. Quelques éléments à propos de la Somme

Le vote à la campagne : méconnaissances et désinvestissements savants
Le « rural » socialement disqualifié et sociologiquement illégitime
La Somme : un laboratoire d’observation privilégié du décollage du FN en milieu rural
Christophe Dinouard

Les sociabilités « paysannes » dans les associations de développement agricole « durable » en Bretagne

Trajectoires individuelles et carrières militantes de paysans « durables »
Partager une identité commune
Paysans ou spécialistes de la communication ?
Jean-Philippe Martin

Les trois « naissances » de la Confédération paysanne

Le travail politique de la nouvelle gauche paysanne dans ses « batailles » fondatrices

1970-1972, se différencier des directions du syndicalisme majoritaire
Que faut-il entendre par nouvelle gauche paysanne ?
Les journées de mai 1972, un moment fondateur ?
Pourquoi le choix de l’expression Paysans Travailleurs ?
Qui sont ces paysans que le mouvement affirme vouloir défendre ?
Quelle organisation ?
1981-1982, une relative institutionnalisation de la nouvelle gauche paysanne ?
Le choix syndical
Comment est justifiée la rupture par les militants de la FNSP ?
Une base sociale différente ou appelée autrement ?
1987, la fondation de la Confédération paysanne, vers une alternative syndicale ?
Une unification qui s’impose ?
L’unité, un combat ?
Le sens d’un sigle, la présentation de soi du syndicat
Les paysans ne sont pas des marchandises
Ivan Bruneau

Représenter les paysans à partir d’une position marginale

Les militants de la Confédération paysanne et leurs appartenances subjectives au monde agricole

Les militants de la Confédération paysanne et « le monde agricole »
Les militants de la CP face à l’adversité politique
Les militants de la CP et « leur » profession
L’avant-garde du « monde paysan » face à la représentation professionnelle
L’avant-garde politique et sociale à l’épreuve de la représentation syndicale
Derrière les positions syndicales, des décalages significatifs
Freddy Lalanne

Le bonheur est dans le pré… une vie politique y est-elle encore ?

Anciens notables et « néo-ruraux » dans un département agricole : le Gers

Territoire et identité politique
Configurations politiques départementales
Un nouveau modèle politique
Continuités et changements des jeux politiques
La remise en cause des formes traditionnelles de leadership
Question de genre
Vers une normalisation ?