Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Ouest et les Amériques

 | 
Marie-Christine Michaud
, 
Éliane Elmaleh

L’Ouest, une perception dans les arts

Par-delà la clôture occidentale, le défi de l’écriture poétique testimoniale de Derek Walcott

Laurence Bécel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sur la carte du monde dessinée par les Européens du quinzième siècle, les Antilles se situent à l’ouest. La dénomination anglaise de « West Indies » prive les îles d’un nom propre original, tandis que la référence à leur situation géographique les définit par défaut en soulignant la fascination exercée par l’Inde sur les conquérants européens. Ainsi, la désignation des Antilles par l’expression « West Indies », ou « Indes Occidentales », est la trace onomastique de l’ethnocentrisme européen qui présida pendant longtemps au destin de l’île de Sainte-Lucie. Au cours de son histoire, l’île passe à maintes reprises de la domination française à la domination anglaise, et vice versa, pour finalement devenir indépendante en 1979. C’est sur cette île que naît, en 1930, le poète et dramaturge Derek Walcott, récipiendaire du prix Nobel de Littérature en 1992. Par son art, il œuvre à « rémunérer le défaut » de ...

Auteur

Université du Maine, 3L. AM

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540