Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les évêques français de Verdun à Vatican II

 | 
Frédéric Le Moigne

Troisième partie. Les deux épiscopats de la sortie de guerre

Introduction à la troisième partie

Texte intégral

  • 1 Chapitre X des Chrétiens français.... op. cit.. à partir de la page 165.

1Il est tentant d’appliquer à l’épiscopat de la Libération la problématique stimulante d’Etienne Fouilloux sur la dualité des élites catholiques entre forces de tradition et de renouveau1. La distinction faite alors par l’opinion et le nouveau pouvoir entre une majorité hiérarchique compromise sous l’Occupation et une minorité de prélats « honorables » mérite d’être évaluée de l’intérieur pour voir comment le corps épiscopal s’est situé face à cette représentation qui sapait son principe d’unité. Une telle division, signe de fragilisation évidente, fut d’autant plus mal ressentie qu’elle annihilait et inversait l’identité ancien combattant reposant sur un héroïsme collectif et égalitaire. Le traumatisme était toutefois encore plus profond puisque des prélats ont été destitués ou boudés par les nouvelles élites et qu’une majorité d’évêques s’est sentie agressée par cette transition républicaine remettant en cause leur patriotisme.

Notes

1 Chapitre X des Chrétiens français.... op. cit.. à partir de la page 165.

© Presses universitaires de Rennes, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540