Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Le nouveau cinéma latino-américain

 | 
Ignacio Del Valle Dávila

Remerciements

Testo integrale

1Ce livre est issu d’une thèse de doctorat en cinéma, soutenue à l’université Toulouse-Jean Jaurès en 2012. Je tiens tout d’abord à remercier Guy Chapouillié d’avoir dirigé mes travaux de recherche. J’exprime ma profonde reconnaissance à Marcos Napolitano, mon superviseur de post-doctorat à l’université de São Paulo, pour ses conseils durant l’élaboration du texte final. Je remercie aussi Nancy Berthier, Paul Lacoste et Gérard Leblanc pour avoir accepté de faire partie de mon jury de thèse.

2Ce travail de recherche a été possible grâce au soutien de nombreuses institutions, dont la Comisión Nacional de Investigación Científica y Tecnológica du Chili (CONICYT) qui m’a accordé une bourse de doctorat, la Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado de São Paulo (FAPESP) qui a financé mon post-doctorat en histoire et l’Institut des Amériques. Mes remerciements vont également à la Cinémathèque de Cuba, la médiathèque de l’École internationale de cinéma et de télévision de San Antonio de los Baños (EICTV), la médiathèque de l’École supérieure d’audiovisuel de Toulouse (ESAV), la Cinémathèque nationale du Chili, la Cinémathèque brésilienne, la famille Rocha, Miguel Ioan Littin et les groupes de recherche História e Audiovisual : circularidades e formas de comunicação et Memória e ditadura.

3J’exprime ma profonde gratitude à plusieurs chercheurs pour les discussions et les échanges que j’ai eu la chance d’avoir avec eux, notamment Carolina Amaral de Aguiar, Luciano Castillo, Claire Chatelet, Olivier Compagnon, Pablo Corro, Anaïs Fléchet, Juan Antonio García Borrero, Olivier Hadouchi, Magali Kabous, Ana Laura Lusnich, Eduardo Morettin, Diana Paladino, Amanda Rueda, Fernando Seliprandy, Mariana Villaça et Mónica Villarroel. Je remercie également Daniel Díaz Torres, Octavio Getino (récemment disparus), Lázara Herrera, Miguel Littin, Manuel Pérez, José Román et Miguel Torres qui m’ont accordé leur temps et fourni de précieuses informations.

4Enfin, ce livre n’aurait pas été possible sans le soutien et les conseils de Carolina Amaral de Aguiar, de ma famille et de mes amis.

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540