Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’imprimé dans la construction de la vie politique

 | 
Eleina de Freitas Dutra
, 
Jean-Yves Mollier

Dixième partie. Des éditions dans le sillage de l’Ancien Régime et des empires coloniaux

De l’Almanach royal à l’Almanach de Québec : représentations du pouvoir, mises en scène de l’État, émergences de la Nation

Hans-Jürgen Lüsebrink

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pouvoir royal et médias – fonctions de l’Almanach royal (1699-1792)

Les almanachs, qui étaient de loin, en Europe, entre le xvie et le milieu du xixe siècle et au Canada jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale, les imprimés les plus largement répandus1, avaient pour leurs lecteurs une fonction à la fois d’orientation dans le temps, avec leur partie calendaire, de transmission de savoirs souvent très pratiques (sur la santé, l’agriculture, la cuisine, etc.) ainsi que d’amusement, à travers des anecdotes, des récits, des bons mots et des proverbes publiés notamment dans les almanachs de large circulation. Mais l’almanach, notamment sous certaines de ses formes et dans certaines de ses rubriques, avait également pour fonction d’établir des rapports avec le pouvoir politique, et de forger ainsi des liens entre l’État et la Nation, rapports d’autant plus importants socialement et culturellement qu’il parvenait à toucher un lectorat très large et souvent difficilement atteignab...

Auteur

Universität des Saarlandes

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540