Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Annie Ernaux

 | 
Michèle Bacholle-Bošković

Bibliographie

Texte intégral

Abraham N. et Torok M., « Introjecter – Incorporer. Deuil ou mélancolie », Nouvelle Revue de Psychanalyse n° 6, 1972, p. 111-122.

Afirem. Secret maintenu, secret dévoilé. A propos de la maltraitance, Paris, Karthala, 1994.

Argand C., « Annie Ernaux », Lire, avril 2000, disponible en ligne à http://www.lexpress.fr/culture/livre/annie-ernaux_805924.html (dernier accès le 13 avril 2011).

Bacholle M., « Passion simple d’Annie Ernaux : vers une désacralisation de la société française ? », Dalhousie French Studies n° 36, automne 1996, p. 123-134.

Bacholle M., « Écrire le vécu. Entretien avec Annie Ernaux », Sites n° 2.1, printemps 1998, p. 140-151.

Bacholle M., Un passé contraignant. Double bind et transculturation, Amsterdam, Rodopi, 2000.

Bacholle-Bošković M., « Confessions d’une femme pudique : Annie Ernaux », French Forum n° 28.1, hiver 2003, p. 91-109.

Bacholle-Bošković M., Linda Lê, L’Écriture du manque, Lewiston, Edwin Mellen Press, 2006.

Bacholle-Bošković M., « Quels usages de la photo chez Annie Ernaux ? », Villani S. (dir.), Annie Ernaux, Perspectives critiques, Ottawa, Legas, 2009, p. 115-125.

Bacqué M.-F., Apprivoiser la mort. Psychologie du deuil et de la perte, Paris, Odile Jacob, 2002.

Barthes R., La Chambre claire. Note sur la photographie, Paris, Gallimard/Le Seuil, 1980.

Barthes R., L’Obvie et l’obtus, Paris, Seuil, 1982.

Berman L. E. A., « Sibling Loss as an Organizer of Unconscious Guilt : A Case Study », Psychoanalytical Quarterly n° 47.4, 1978, p. 568-587.

Bourdieu P., Esquisse d’une théorie de la pratique, Genève, Droz, 1972.

Bowlby J., Attachment and Loss. vol 3. Loss, Sadness and Depression, New York, Basic Books, 1969.

Boyer S., « Legs d’une survivance : l’enfant de remplacement chez Annie Ernaux », Villani S. (dir.), Annie Ernaux, Perspectives critiques, Ottawa, Legas, 2009, p. 81-93.

Chalanset A., « Du cri à la parole », Czechowski N. et Danziger C. (dir.), Deuils. Vivre, c’est perdre, Paris, Autrement, 1992, p. 144-157.

Charpentier I., « “Quelque part entre la littérature, la sociologie et l’histoire…” L’œuvre auto-sociobiographique d’Annie Ernaux ou les incertitudes d’une posture improbable », ConTEXTES : revue de sociologie de la littérature n° 1, septembre 2006, disponible en ligne à http://contextes.revues.org/index74.html(dernier accès le 27 mai 2010).

Chossat M., Ernaux, Bâ, Redonnet et Ben Jelloun : Le Personnage féminin à l’aube du xxie siècle, New York, Peter Lang, 2002.

Clément C. et Kristeva J., Le Féminin et le sacré, Paris, Stock, 1998.

Cotille-Foley N., « Abortion and Contamination of the Social Order in Annie Ernaux’s Les Armoires vides », The French Review n° 72.5, avril 1999, p. 886-896. Crom N., « Rencontre avec Annie Ernaux, écrivain de la mémoire offerte », Télérama n° 3031, 17 mars 2008, disponible en ligne à http://www.telerama.fr/livre/25442-rencontre_avec_annie_ernaux_ecrivain_de_la_memoire_offerte.php (dernier accès le 28 septembre 2009).

Cyrulnik B., Un merveilleux malheur, Paris, Odile Jacob, 1999.

Danziger C., « Clichés », Czechowski N. et Danziger C. (dir.), Deuils. Vivre, c’est perdre, Paris, Autrement, 1992, p. 112-133.

Day L., « Class, Sexuality and Subjectivity in Annie Ernaux’s Les Armoires vides », ATACK M. et Powrie Ph. (dir.), Contemporary French Fiction by Women, Manchester, Manchester University Press, 1990, p. 42-55.

Day L., « “Entraîner les lecteurs dans l’effarement du réel” : Interview with Annie Ernaux », Romance Studies n° 23.3, novembre 2005, p. 223-236.

Day L., Writing Shame and Desire. The Work of Annie Ernaux, Oxford, Peter Lang, 2007.

Derrida J., La Carte postale de Socrate à Freud et au-delà, Paris, Flammarion, 1985.

Dugast-Portes F., Annie Ernaux : Etude de l’œuvre, Paris, Bordas, 2008. Enjolet C., En danger de silence, Paris, Laffont, 1999.

Ernaux A., Les Armoires vides, Paris, Gallimard (folio), 1974.

Ernaux A., Ce qu’ils disent ou rien, Paris, Gallimard (folio), 1977.

Ernaux A., La Femme gelée, Paris, Gallimard (folio), 1981.

Ernaux A., La Place, Paris, Gallimard (folio), 1984.

Ernaux A., Une femme, Paris, Gallimard (folio), 1987.

Ernaux A., Passion simple, Paris, Gallimard (folio), 1991.

Ernaux A., Journal du dehors, Paris, Gallimard, 1993.

Ernaux A., « Fragments autour de Philippe V. », L’Infini n° 56, hiver 1996, p. 25-26.

Ernaux A., « Je ne suis pas sortie de ma nuit », Paris, Gallimard, 1997.

Ernaux A., La Honte, Paris, Gallimard, 1997.

Ernaux A., La Vie extérieure, Paris, Gallimard (folio), 2000.

Ernaux A., L’Événement, Paris, Gallimard, 2000.

Ernaux A., Texte, Thibault B. (dir.), Acteurs du siècle, Paris, Éditions Cercle d’art, 2000, p. 43-53. Ernaux A., Se perdre, Paris, Gallimard, 2001.

Ernaux A., « Première enfance », Cohen C. (dir.), Jardins d’enfance, Paris, Le Cherche-Midi, 2001, p. 79-88.

Ernaux A., L’Occupation, Paris, Gallimard (folio), 2002.

Ernaux A., L’Usage de la photo, Paris, Gallimard (folio), 2005.

Ernaux A., « Journal intime (inédit) : janvier/février 2002 (autour de Pierre Bourdieu) », Tra-jectoires n° 3, 2006, p. 147-151.

Ernaux A., Les Années, Paris, Gallimard, 2008.

Ernaux A., « Raisons d’écrire », Nottingham French Studies n° 48.2, été 2009, p. 10-14. Ernaux A., L’Autre fille, Paris : NiL Éditions, 2011.

Ernaux A. et Jeannet F.-Y., L’Écriture comme un couteau, Paris, Stock, 2003.

Fell A., Liberty, Equality, Maternity in Beauvoir, Leduc, Ernaux, Oxford, Legenda, 2003.

Fell A., La Place and La Honte, London, Grant & Cutler Ltd, 2006.

Fernandez-Récatala D., Annie Ernaux, Monaco, Éditions du Rocher, 1994.

Ferniot C., « Entretien avec Annie Ernaux », Lire, février 2008, disponible en ligne à http://www.lexpress.fr/culture/livre/annie-ernaux_813603.html(dernier accès le 13 avril 2011).

Fort P.-L., « Entretien avec Annie Ernaux », The French Review n° 76.5, avril 2003, p. 984-994.

Fort P.-L., « À l’épreuve de la photographie : sensibilité ancienne et sensibilité nouvelle chez Annie Ernaux », Nouvelles Etudes Francophones n° 20.1, printemps 2005, p. 129-136.

Fort P.-L., Ma mère, la morte. L’écriture du deuil chez Yourcenar, Beauvoir et Ernaux, Paris, Éditions Imago, 2007.

Froloff N., « Les Années : mémoire(s) et photographie », Villani S. (dir.), Annie Ernaux, Perspectives critiques, Ottawa, Legas, 2009, p. 35-49.

Gauthier X., Paroles d’avortées. Quand l’avortement était clandestin, Paris, La Mattinière, 2004.

Godelier M., The Enigma of the Gift, Chicago, The University of Chicago Press, 1999.

Golopentia S., a Annie Ernaux ou le don reversé », Brami J., Cottenet-Hage M. et Verdaguer P. (dir.), Regards sur la France des années 1980, Saratoga, Anma Libri, 1994, p. 84-97.

Grousset V., Guide pratique du catholicisme, Paris, Éditions générales, 1995.

Havercroft B., « Subjectivité féminine et conscience féministe dans L’Evénement », Thumerel F. (dir.), Annie Ernaux, une œuvre de l’entre-deux, Arras, Artois Presses Université, 2004, p. 125-138.

Havercroft B., « L’Autre “scène” : l’écriture du cancer dans L’Usage de la photo », Villani S. (dir.), Annie Ernaux, Perspectives critiques, Ottawa, Legas, 2009, p. 127-137.

Hirsch M., Family Frames. Photography, Narrative, and Postmemory, Cambridge, Harvard University Press, 1997.

Hugueny-Léger É., « “Elle ne regardera en elle-même que pour y retrouver le monde” : effectuer le passage de soi aux autres dans Les Années », Villani S. (dir.), Annie Ernaux, Perspectives critiques, Ottawa, Legas, 2009, p. 191-201.

Hugueny-Léger É., Annie Ernaux, une poétique de la transgression, Oxford, Peter Lang, 2009.

Ionescu M., a Du corps figé au corps évacué : “figures du corps” dans l’écriture d’Annie Ernaux », Villani S. (dir.), Annie Ernaux, Perspectives critiques, Ottawa, Legas, 2009, p. 241-252.

Jellenik C., Rewriting rewriting : Marguerite Duras, Annie Ernaux and Marie Redonnet, Oxford, Peter Lang, 2007.

Jellenik C., « Le Corps de la femme dans L’Evénement et L’Usage de la photo », Villani S. (dir.), Annie Ernaux, Perspectives critiques, Ottawa, Legas, 2009, p. 231-239.

Jeudy H.-P., « Société désacralisée et ritualisation », Figuier R. (dir.), Dieux en société. Le Religieux et le politique, Paris, Autrement, 1992, p. 155-163.

Jopeck S., La Photographie et l’(auto)biographie, Paris, Gallimard, 2004.

Jordan S., « Improper Exposure : L’Usage de la photo by Annie Ernaux and Marc Marie », Journal of Romance Studies n° 7.2, été 2007, p. 123-141.

Kristeva J., Pouvoirs de l’horreur. Essai sur l’abjection, Paris, Seuil (Points essais), 1980.

Lê L., Tu écriras sur le bonheur, Paris, PUF, 1999.

Magill M. et Stephenson K., Dit de femmes. Entretiens d’écrivaines françaises, Birmingham, Summa, 2003.

Marrone C., « Past, Present and Passion Tense in Annie Ernaux’s Passion simple », Women in French Studies, automne 1994, p. 78-87.

Mauss M., The Gift : Forms and Functions of Exchange in Archaic Societies, New York, Norton, 1967.

Mcilvanney S., Annie Ernaux : The Return to Origins, Liverpool, Liverpool University Press, 2001.

Merleau C. T., « The Confessions of Annie Ernaux : Autobiography, Truth, and Repetition », Journal of Modern Literature n° 28, 2005, p. 65-88.

Mermet G., Francoscopie 2003, Paris, Larousse, 2003.

Miller N. K., « Memory Stains : Annie Ernaux’s Shame », Auto/Biography Studies n° 14.1, été 1999, p. 38-50.

Mungiu C. (dir.), Quatre mois, trois semaines, deux jours, Perf. Marinca A. et Vasiliu L., 2007, DVD, IFC Films, 2008.

Naudier D., « Annie Ernaux : Un engagement littéraire et une conscience féministe », Thumerel F. (dir.), Annie Ernaux, une œuvre de l’entre-deux, Arras, Artois Presses Université, 2004, p. 205-223.

Nelson J.-A., « Avortement chez Annie Ernaux », DalhousieFrench Studies n° 69, 2004, p. 73-81.

Nerval G. de, Les Chimères, Paris, Bordas, 1967.

Otero M. (dir.), Histoire d’un secret, Perf. Otero M. et I., 2003, DVD, FACETS, 2007.

Perec G., Je me souviens, Paris, Hachette, 1978.

Porot M., L’Enfant de remplacement, Paris, Frison-Roche, 1993.

Rachwalska von Rejchwald J., « Lector in fragmento : en lisant La Vie extérieure et Journal du dehors », Villani S. (dir.), Annie Ernaux, Perspectives critiques, Ottawa, Legas, 2009, p. 51-60.

Richardson Viti E., « Passion simple, “Fragments autour de Philippe V.” and L’Usage de la photo : The Many Stages of Annie Ernaux’s Desire », Women in French Studies n° 14, 2006, p. 76-87.

Richardson Viti E., « Ernaux’s Ce qu’ils disent ou rien : Anne Makes a Spectacle(s) of Herself », Dalhousie French Studies n° 78, 2007, p. 75-82.

Roche C., « Trahison et littérature dans La Place d’Annie Ernaux », Women in French Studies n° 7, 1999, p. 132-142.

Rochefort C., Les Petits enfants du siècle, Paris, Livre de Poche, 1961.

Romeral Rosel F., « Annie Ernaux : une écrivaine “fascinée” par la photo », Villani S. (dir.), Annie Ernaux, Perspectives critiques, Ottawa, Legas, 2009, p. 95-106.

Roth Ph., The Human Stain, New York, Random House, 2000.

Sahakian-Marcellin S. et Frégosi F., Être catholique en France aujourd’hui, Paris, Hachette, 1997.

Saigal M., L’Ecriture lien de mère à fille chez Jeanne Hyvrard, Chantal Chawaf et Annie Ernaux, Amsterdam, Rodopi, 2000.

Sallenave D., Le Don des morts. Sur la littérature, Paris, Gallimard, 1991.

Scharff A., Le Temps et le moi dans l’œuvre d’Annie Ernaux, Paris, Le Manuscrit, 2008.

Sibony D., Don de soi ou partage de soi ? Paris, Odile Jacob, 2000.

Simonet-Tenant F., « “A 63” ou la genèse de l’“épreuve absolue” », Thumerel F. (dir.), Annie Ernaux, une œuvre de l’entre-deux, Arras, Artois Presses Université, 2004, p. 39-56.

Sontag S., On Photography, New York, Farrar, Strauss and Giroux, 1973.

Sontag S., Illness as Metaphor, New York, Farrar, Strauss and Giroux, 1977.

Sophocle, Œdipe-roi, Paris, Hatier, 2007.

Spence J., Putting Myself in the Picture. A Political, Personal, and Photographic Autobiography, London, Camden Press, 1986.

Tallon J.-L., « Mon écriture cherche à transcrire la violence de la réalité », mars 2001, disponible en ligne à http://pagesperso-orange.fr/erato/horspress/ernaux.htm(dernier accès le 27 mai 2010).

Thomas L., Annie Ernaux, à la première personne, Paris, Stock, 2005.

Thumerel F. (dir.), Annie Ernaux, une œuvre de l’entre-deux, Arras, Artois Presses Université, 2004.

Thumerel F., « Ambivalences et ambiguïtés du journal intime. Entretien avec Annie Ernaux », Thumerel F. (dir.), Annie Ernaux, une œuvre de l’entre-deux, Arras, Artois Presses Université, 2004, p. 245-251.

Tisseron S., La Honte. Psychanalyse d’un lien social, Paris, Dunod, 1992.

Tisseron S., Le Mystère de la chambre claire. Photographie et inconscient, Paris, Les Belles Lettres, 1996.

Tisseron S., L’Intimité surexposée, Paris, Ramsay, 2001.

Tisseron S., La Résilience, Paris, PUF, 2007.

Tondeur C.-L., « Entretien avec Annie Ernaux », The French Review n° 69.1, octobre 1995, p. 37-44.

Tondeur C.-L., Annie Ernaux ou l’exil intérieur, Amsterdam, Rodopi, 1996.

Tournier M., Journal extime, Paris, Éditions La Musardine, 2002.

Vallet O., Le Honteux et le sacré. Grammaire de l’érotisme divin, Paris, Albin Michel, 1998.

Vilain Ph., « Entretien avec Annie Ernaux, Une “conscience malheureuse” de femme », Littéréalité n° 9.1, printemps-été 1997, p. 67-71.

Vilain Ph., « Le Sexe et la honte dans l’œuvre d’Annie Ernaux », Roman 20/50, n° 24, décembre 1997, p. 149-164.

Villani S. (dir.), Annie Ernaux, Perspectives critiques, Ottawa, Legas, 2009.

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540