Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cornes et plumes dans la littérature médiévale

 | 
Fabienne Pomel

Présentation des auteurs

Texte intégral

1Séverine Abiker

2Docteur au Centre d’Etudes Supérieures de Civilisation Médiévale (CESCM) de Poitiers, elle a soutenu en 2008 une thèse sur les fonctions esthétiques et stylistiques de la répétition dans les récits brefs en vers (xiie-xive siècles), dirigée conjointement par Claudio Galderisi (CESCM) et Danièle James-Raoul (Université de Bordeaux III).

3Stoyan Atanassov

4Professeur à l’Université de Sofia « Saint Clément d’Ohrid », en Bulgarie, il enseigne la littérature française du Moyen Âge et de la Renaissance. Il est l’auteur de L’Idole inconnue (éd. Paradigme, 2000), une étude sur le personnage de Gauvain dans quelques romans du xiiie s., ainsi que de nombreux articles sur la littérature française du Moyen Âge.

5Jean-Louis Benoît

6Maître de conférences à l’université de Bretagne-Sud à Lorient, il a publié divers articles sur la littérature religieuse narrative du Moyen Âge et plus particulièrement les miracles de Nostre Dame. Sa dernière publication est Cinq miracles de Notre-Dame de Gautier de Coinci, introduction, traduction et notes, éditions Honoré Champion, 2007.

7Remy Cordonnier

8Docteur en Histoire de l’art, il a soutenu une thèse de doctorat en histoire de l’art médiéval à l’Université Charles-de-Gaulle – Lille III sur « L’illustration du De avibus de Hugues de Fouilloy († v. 1173). Symbolisme animal et méthodes d’enseignement au Moyen Âge », sous la direction de Christian Heck, membre senior de l’Institut Universitaire de France, professeur à l’université Lille III. Il est chercheur invité (post. doc.) à l’Université catholique de Louvain-la-Neuve, et Membre associé de l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion Equipe : Histoire de l’Art pour l’Europe du Nord (CNRS – UMR 8529 – Lille III).

9Christine Ferlampin-Acher

10Professeur de langue et littérature médiévales à Rennes 2, elle travaille sur le roman, en particulier le roman arthurien (Perceforest, Artus de Bretagne). Elle a publié Fées, bestes et luitons. Croyances et merveilles dans les romans français en prose (xiiie-xive siècles) (Presses Universitaires Paris Sorbonne, 2002) et Merveilles et topique merveilleuse dans les romans médiévaux (Paris, Champion, 2003), et édité en 2007 chez Champion Guillaume d’Angleterre (Champion Classiques) et Tristan en prose, BnF. Fr. 757, t. V (Classiques Français du Moyen Âge, 153).

11Catalina Girbéa

12Docteur de l’Université de Poitiers (CESCM), assistante de littérature médiévale française à l’Université de Bucarest et membre de l’équipe du CESCM « Culture, pouvoir et parenté ». Elle est l’auteur d’une dizaine d’articles sur la chevalerie, la sainteté et la prédication dans la matière arthurienne, et d’un livre intitulé La couronne ou l’auréole. Royauté terrestre et chevalerie celestielle dans la légende arthurienne (xiie-xiiie siècles), Turnhout, Brepols, 2007.

13Marie-Geneviève Grossel

14Maître de Conférences en langues romanes à l’Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis. Membre du groupe de recherches valenciennois : CALHISTE maison d’édition : les Presses Universitaires de Valenciennes (= PUV) Après un doctorat d’Etat portant sur « le Milieu littéraire en Champagne sous les Thibaudiens 1200-1270 » (Paradigme, 1994), elle se consacre plus spécialement à l’étude de l’expression lyrique des trouvères et des trouveresses, profanes ou religieux, ainsi qu’à l’édition de textes relevant de la réponse d’écrivains à l’horizon d’attente d’un public (translations, traductions notamment).

15Denis Hüe

16Docteur d’Etat, il est professeur de littérature médiévale à l’Université de Rennes 2 Haute Bretagne, responsable du CETM ; il travaille sur la poésie lyrique de la fin du Moyen Âge, les Puys et les Rhétoriqueurs, le théâtre, et sur les encyclopédies médiévales ; il dirige la collection Medievalia aux éditions Paradigme.

17Nathalie Koble

18Archiviste paléographe et agrégée de Lettres modernes, elle est maître de conférences en langue et littérature médiévales à l’Ecole normale supérieure de Paris. Ses recherches, consacrées aux textes de fiction, portent sur l’intertextualité et la poétique du récit médiéval. Elle a notamment publié une édition bilingue et un commentaire du Lai du cor et du Manteau mal taillé (Les Dessous de la Table ronde, Paris, Édition Rue d’Ulm, 2005).

19Xénia Muratova

20Professeur en Histoire de l’Art à l’Université de Rennes 2, elle est spécialiste de l’iconographie des Bestiaires médiévaux, dans l’enluminure et les décors sculptés. Depuis Le Bestiaire, en collaboration avec D. Poirion (Philippe Lebeaud, 1988), elle a publié quantité d’articles sur la représentation des animaux dans différentes œuvres (Philippe de Thaon, Richard de Fournival, Guillaume le Clerc, etc.) et différents milieux artistiques.

21Cristina Noacco

22Maître de Conférences en Littérature française du Moyen Âge à l’Université de Toulouse II – Le Mirail Membre du groupe de recherche : Patrimoine, Littérature, Histoire (PLH, Univ. Toulouse II – Le Mirail). Ses recherches portent essentiellement sur l’œuvre de Chrétien de Troyes et sur des textes narratifs du Moyen Âge central. Sa thèse de doctorat, sur le thème de la métamorphose dans la littérature française des xiie et xiiie siècles, est parue aux PUR en 2008.

23Fabienne Pomel

24Maître de Conférences à l’Université de Rennes 2, elle a publié Les Voies de l’au-delà au Moyen Age et l’essor de l’allégorie (Champion, 2001). Elle a coordonné aux PUR les publications antérieures du séminaire du CETM, Miroirs et jeux de miroirs dans la littérature médiévale (2003) et Les Clefs des textes médiévaux. Pouvoir, savoir et interprétation (2006) et co-édité avec F. Duval les actes du colloque de Cerisy sur Guillaume de Digulleville. Les Pèlerinages allégoriques (PUR, 2008). Ses travaux portent essentiellement sur l’écriture, la lecture et la figure de l’auteur dans la littérature allégorique, notamment autour du Roman de la Rose et de Christine de Pizan, secondairement sur des réécritures modernes des récits arthuriens.

25Michel Rousse

26Professeur émérite de l’université de Rennes 2, il a étudié le théâtre des farces au Moyen Âge. Il a traduit deux romans de Chrétien de Troyes en GF (Le Chevalier au Lion et Cligès) et publié une édition-traduction de La Farce de maître Pathelin (Folio). Une partie de ses articles sur le théâtre a été regroupée par ses collègues dans La Scène et les tréteaux. Le théâtre de la farce au Moyen Age (Paradigme, 2004).

27Karin Ueltschi

28Professeur à l’Institut Catholique de Rennes, et chargée de cours à l’Université de Rennes 2. Elle s’intéresse au palimpseste mythique de la littérature médiévale, la survie et l’évolution de motifs chrétiens et préchrétiens. Elle a publié La didactique de la chair (Droz, 1993), Pour lire l’Ancien Français (en collaboration avec C. Thomasset, Nathan, 128, 1993), Le Mesnagier de Paris (traduction et commentaire, Le Livre de Poche, « Lettres Gothiques », 1994) et La Mesnie Hellequin en conte et en rime. Mémoire mythique et poétique de la recomposition (Champion, 2008).

29Patricia Victorin

30Maître de conférences en langue et littérature du Moyen Âge à l’Université Paul Valéry, de Montpellier. Elle a publié Ysaïe le Triste : une esthétique de la confluence (Tours, Tombeaux, Vergers et Fontaines), Paris, Champion, 2002 et Le Conte du Papegau (en collaboration avec Hélène Charpentier), Paris, Champion Classiques, 2004. Elle s’intéresse notamment à la réception du matériau arthurien à la fin du Moyen Âge et au mélange des genres et des sources propre à l’esthétique du xve siècle.

31Philippe Walter

32Professeur de littérature française du Moyen Âge à l’Université Stendhal (Grenoble 3) et directeur du Centre de Recherche sur l’imaginaire (fondé en 1966 par Gilbert Durand). Il a participé à l’édition-traduction Œuvres complètes de Chrétien de Troyes dans la Pléiade et dirigé les trois volumes des romans en prose du Graal parus sous le titre général : Le Livre du Graal. Il a publié plusieurs essais arthuriens : Merlin ou le savoir du monde (2000), Arthur, l’ours et le roi (2002), Perceval, le Pêcheur et le Graal (2003), Galaad, le pommier et le Graal (2004), Tristan et Yseut, le porcher et la truie (2006). Il a dirigé également la traduction de la Vita Merlini de Geoffroy de Monmouth et d’autres textes parallèles : Le devin maudit : Merlin, Lailoken, Suibhne. Textes et études (édition bilingue), Grenoble, ELLUG, 1999 (Moyen Âge européen).

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540