Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Venance Fortunat ou l'enchantement du monde

 | 
Evrard Delbey

Bibliographie

Texte intégral

Il ne s’agit pas ici d’établir une bibliographie exhaustive rendant compte des parutions essentielles. Nous avons plutôt choisi de nous borner d’abord aux ouvrages généraux directement utiles à notre problématique et à la bonne compréhension d’une époque que nous préférons appeler celle d’une littérature de transition – désignée négativement comme « littérature tardive » –, puis aux publications ou études ayant pour sujet Fortunat poète.

Ouvrages généraux : contexte historique et culturel ; histoire de la littérature chrétienne

Agacinski s., Métaphysique des sexes, Paris, 2005.

Banniard M., Viua uoce. Communication écrite et communication orale du ive au ixe siècle en Occident latin, Paris, 1992.

Brown P., Genèse de l’Antiquité tardive, Paris, 1983.

Le Culte des saints, Paris, 1984.

La Société et le Sacré dans l’Antiquité tardive, Paris, 1985.

Le renoncement à la chair, Paris, 1995.

Pouvoir et persuasion dans l’Antiquité tardive, Paris, 1998.

Riché P., Éducation et culture dans l’Occident barbare, ve-viie siècle, Paris, 1973.

Brunhölzl F., Histoire de la littérature latine du Moyen Âge. I/1 L’époque mérovingienne, Brepols, 1990.

Curtius E. R., La littérature européenne et le Moyen Âge latin, Paris, 1986.

Fontaine J., La littérature latine chrétienne, Paris, 1970.

Études sur la poésie latine tardive, d’Ausone à Prudence, Paris, 1980.

Naissance de la poésie dans l’Occident chrétien, Paris, 1981.

Fuhrmann M. (éd.), Christianisme et formes littéraires de l’Antiquité tardive en Occident, Vandœuvres-Genève, 1977.

Lantéri R.-X., Les Mérovingiennes, Paris, 2006.

Publications sur Fortunat poète : éditions de textes et études

Leo Fr., Venanti Honori Clementiani Fortunati opera poetica, Berlin, 1881.

Reydellet M., Venance Fortunat. Poèmes, texte et traduction, Les Belles Lettres, Paris, 1994-2004.

Berschin W. et Blume D., « Dinamius Patricius von Marseille und Venantius Fortunatus », dans Festgabe R. Duchting, p. 19-40.

Blomgren S., « De Venantio Fortunato Vergilii aliorumque poetarum priorum imitatore », Eranos, 1944, p. 81-88.

« Fortunatus cum elogiis collatus. De cognatione quae est inter carmina Venantii Fortunati et poesin epigraphicam christianam », Eranos, 1973, p. 95-111.

« De locis Ouidii a Venantio Fortunato expressis », Eranos, 1981, p. 82-85.

« Bemerkungen zur Gelesvintha-Elegie des Venantius Fortunatus », Eranos, 1983, p. 131-138.

Brennan B., « Deathless marriage and spiritual fecundity in Venantius Fortunatus’s De uiginitate », Traditio, 51, 1996, p. 73-97.

Campanale M. I., « Il de uirginitate di Venanzio Fortunato (carm. 8, 3 Leo), un epitalamio mistico », Inuigilata lucernis, Rivista dell’Istituto di Latino, Università di Bari, II, 1980, p. 75-128.

« L’Ovidio “eroico” di Venanzio Fortunato », Aetates Ovidianae, 1995, p. 133-152.

Coates S. J., « Venantius Fortunatus and the image of episcopal authority in late antique and early Merovingian Gaul », EHR, 115, n°464, 2000, p. 1109-1137.

Delbey E., « La poétique de la copia chez Venance Fortunat : le livre IV des épitaphes dans les Carmina », Revue des Études Latines, 80, 2002, p. 206-222.

« L’eau et le vin : de l’élégie classique à l’élégie chrétienne », Babel, Élégies, textes réunis par M. Monte, 12, Université de Toulon, 2005, p. 31-50.

« Du locus amoenus au Paradis de Venance Fortunat : la grâce et le sublime dans la tradition élégiaque », Présence de Catulle et des élégiaques latins, textes réunis par R. Poignault à la mémoire de Raymond Chevallier, Actes du colloque tenu à Tours (28-30 novembre 2002), Caesarodunum, 2005, p. 225-234.

« Stade éthique, stade religieux dans deux poèmes élégiaques de Venance Fortunat : VI, 5 et VII, 12 », Revue des Etudes Latines, 85, 2008, p. 256-266.

« Venance Fortunat lecteur chrétien de Quintilien : d’une rhétorique de la douceur à une religion de la douceur », colloque international De la douceur en littérature de l’Antiquité aux siècles classiques, 26-28 mai 2009, sous la direction de H. Baby et J. Rieu, université de Nice, faculté de Lettres (actes à paraître).

de Nie G., « The poet as visionary : Venantius Fortunatus’s « new mantle » for Saint Martin », Cassiodorus, 3, 1997, p. 49-83.

George J. W., « Variations on Themes of Consolation in the Poetry of Venantius Fortunatus », Eranos, 86, 1988, p. 53-66.

Venantius Fortunatus. A Poet in Merovingian Gaul, Oxford, 1992.

Personal. and political poems Venantius Fortunatus, traduction, notes et introduction, Liverpool University Pr., 1995.

« Venantius Fortunatus : panegyric in merovingian Gaul », The propaganda of power, 1998, p. 225-246.

Guillaume-Coirier G., « A propos du décor végétal d’un repas : réalité, culture et spiritualité chez Fortunat (Carm. XI, 11) », Revue de Philologie, 3e sér. 74 (1-2), 2000, p. 115-122.

Labarre S., « La poésie visuelle de Venance Fortunat (Poèmes I-IV) et les mosaïques de Ravenne », dans La littérature et les arts figurés de l’Antiquité à nos jours, xive congrès Budé, Limoges, 25-28 août 1998, Paris, 2001, p. 369-377.

Pietri L., « Venance Fortunat et ses commanditaires : un poète italien dans la société gallo-franque », dans Committenti e produzione artistico-letteraria nell’alto Medioevo Occidentale, Settimane di studio del Centro italiano di studi sull’Alto Medioevo, XXXIX, Spolète, 1992, p. 729-758.

« Ut pictura poesis : à propos de quelques poèmes de Venance Fortunat », Pallas, 56, 2001, p. 175-186.

Piredda A. M., « La figura femminile nella poesia di Venanzio Fortunato », Sandalion, 20, 1997, p. 141-153.

Pisacane M., « Il « De Gelesuintha » di Venanzio Fortunato », Vichiana, 4a ser.1 (1), 1999, p. 82-105.

Pizzimenti F., « Est mihi cura tui, sit tibi cura mei : un’eco ovidiana in Venanzio Fortunato “De virginitate” : (carm. VIII, 3, 248) », Maia, 55 (3), 2003, p. 545-548.

Reydellet M., La royauté dans la littérature latine de Sidoine Apollinaire à Isidore de Séville, Ecole française de Rome, Paris, 1981.

« Venance Fortunat et l’esthétique du style », Haut Moyen Âge. Culture, éducation et société, Etudes offertes à P. Riché, La Garenne-Colombes, 1990, p. 69-77.

Santorelli P., Epitaphium Vilithutae (4, 26), introduction, traduction et commentaire, Naples, 1994.

Schmid W., « Ein christlicher Heroidenbrief des sechsten Jahrhunderts », dans Studien zur Textgeschichte und Textkritik Günther Jachmann z. 50. Wiederkehr seiner Promotion gewidmet, éd. par H. Dahlmann et R. Merkelbach, Cologne-Opladen, 1959, p. 253-263.

Steinman K., Die Gelesuintha-Elegie des Venantius Fortunatus (carm. VI, 5). Text, Übersetzung, Interpretationen, Zurich, 1975.

Szövérffy J., « Crux Fidelis. Prolegomena to a History of the Holy Cross Hymns », Traditio, XXII, 1966, p. 1-41.

« Venantius Fortunatus and the Earliest Hymns to the Holy Cross », Classical Folia, XX, 1966, p. 107-122.

Walz D., « Tu mihi solus eras : Venantius Fortunatus, Appendix carminum I », dans Festgabe R. Duchting, p. 521-540.

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540