Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Protée en trompe-l'œil

 | 
Anne Rolet

Les auteurs

Texte intégral

1 A ndersson Benedikte

2Agrégée de Lettres Modernes et ancienne élève de l’ENS-Ulm, Benedikte Andersson a fait sa thèse sur la poésie de Ronsard sous la direction de Marie-Madeleine Fragonard. Ses domaines de prédilection demeurent la poésie de la Renaissance, la subjectivité lyrique et les mythes relatifs à la lyre. Elle enseigne actuellement dans un lycée de Seine-Saint-Denis.

3 D elattre Charles

4Charles Delattre est maître de conférences en grec ancien à l’université de Paris-Ouest Nanterre-La Défense et membre de l’équipe THEMAM (UMR 7041, ArScAn). Son domaine de recherche porte sur les relations entre mythes, rituels et fiction, ainsi que sur l’héritage et la transmission des mythes. Il a publié : Manuel de mythologie grecque, Paris, Bréal, coll. « Les pratiques du mythe », 2005 ; Le cycle de l’anneau, de Minos à Tolkien, Paris, Belin, coll. « L’Antiquité au présent », 2008 (à paraître) ; en collab. avec D. Auger, Mythe et fiction. Actes du colloque de Paris X Nanterre et de l’ENS Ulm-Sèvres, 14-16 septembre 2006, Paris, Presses de Paris X Nanterre, 2008 (à paraître) ; Ps.-Plutarque, De fluviis, traduction et commentaire, Lille, Polymnie, à paraître.

5 Deramaix Marc

6Maître de conférences de langue et littérature latines à l’université de Rouen, Marc Deramaix est habilité à diriger des recherches, ancien membre junior de l’Institut Universitaire de France et chargé de conférences à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (IVe Section). Ses recherches ont pour objet l’humanisme latin de la Renaissance italienne saisi dans la poétique théologique développée dans les académies de Naples et de Rome entre les poètes philologues (en particulier le Napolitain Iacopo Sannazaro, connu en France comme Sannazar, mais aussi Giovanni Pontano), les théologiens lettrés et kabbalistes chrétiens (principalement

7Egidio da Viterbo, appelé Gilles de Viterbe) et les artistes. Il travaille actuellement à une monographie : Le cédrat et la pourpre. Renouatio temporum et poétique théologique chez Sannazar et Gilles de Viterbe, Genève, Droz, bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, à paraître. Il prépare également une édition avec traduction et commentaire du dialogue de Giovanni Pontano intitulé Actius (ed. pr. Naples, 1507), ainsi qu’une édition traduite et commentée de la théologie kabbalistique de l’histoire par Gilles de Viterbe, l’Historia viginti saeculorum (ou Histoire des vingt époques du monde), inédite.

8 F abre -S erris Jacqueline

9Jacqueline Fabre-Serris est professeur de langue et littérature latines à l’université Charles-de-Gaulle-Lille 3. Elle est, dans le cadre du centre de recherches Halma-Ipel (UMR 8164, CNRS, Lille 3, MCC), co-directrice de la revue électronique de poétique latine, Dictynna, et responsable de deux réseaux de recherche internationaux, l’un sur la poésie augustéenne, l’autre sur la tradition mythographique de l’Antiquité à la Renaissance. Auteur de plusieurs articles sur la littérature latine et la mythologie à Rome, elle a écrit trois livres : Mythe et poésie dans les Métamorphoses d’Ovide (Klincksieck, 1995), Mythologie et littérature à Rome. La réécriture des mythes aux Iers siècles avant et après J.-C. (Payot-Lausanne, 1998), Rome, l’Arcadie et la mer des Argonautes. Essai sur la naissance d’une mythologie des origines en Occident (Presses Universitaires du Septentrion, 2008).

10 F ord Philip

11Philip Ford est professeur de littérature française et néo-latine à l’université de Cambridge (Clare College) et spécialiste des rapports entre l’humanisme et la poésie. Il a publié George Buchanan, Prince of Poets (1982), un livre sur les Hymnes de Ronsard (1997), et les actes de douze colloques sur la Renaissance française et la littérature néo-latine. Il a récemment publié De Troie à Ithaque : Réception des épopées homériques à la Renaissance (Genève, Droz, 2007). Il est président de l’Association Internationale des Etudes Néo-Latines et de la Fédération Internationale des Sociétés et des Instituts pour l’Etude de la Renaissance.

12 F uhrer Therese

13Therese Fuhrer a mené en parallèle des études au conservatoire de Musique de Berne et un cursus de philologie classique et d’histoire ancienne dans les université de Berne et de Bâle (Suisse), d’Irvine et de Pittsburgh (USA), de Freiburg im Breisgau, d’Oxford et de Mayence. Elle fait partie de la promotion de 1989 et passe une habilitation en 1995. En 1996-1997, elle est professeure de latin à l’université de Trèves, qu’elle quitte pour l’Université de Zürich où elle reste de 1997 à 2004. Entre 2004 et 2008, elle enseigne à l’université Albert-Ludwig de Fribourg, avant de rejoindre, en 2008, la Freie Universität de Berlin. Sa recherche porte essentiellement sur la philosophie antique, l’Antiquité tardive chrétienne (premiers écrits d’Augustin) et la poésie latine.

14 G iraudet Vincent

15Agrégé de lettres classiques, Vincent Giraudet prépare actuellement une thèse de doctorat intitulée Protée, Typhée, Dionysos. Poétique du mélange et de la métamorphose dans les Dionysiaques de Nonnos de Panopolis, sous la direction de M. le professeur Alain Billault (université de Paris IV-Sorbonne). Plus généralement, ses recherches sur la littérature impériale et tardive portent sur des questions d’esthétique (genre, unité, liens avec les arts plastiques). Il enseigne depuis 2006 à l’université de Paris-Ouest Nanterre-La Défense.

16 G ourmelen Laurent

17Laurent Gourmelen, ancien élève de l’ENS Fontenay-Saint-Cloud, agrégé de Lettres Classiques est maître de conférences de langue et littérature grecques à l’université d’Angers. Ses recherches portent sur les mythes grecs, sur la relation entre mythes et Histoire, sur les premiers mythographes (début ve siècle), en particulier Phérécyde d’Athènes, sur l’écriture et la réécriture des mythes à l’époque classique, sur le problème de la différence entre l’homme et l’animal et les figures de l’hybride, du double et du mixte. Il a publié Kékrops, le Roi-Serpent. Imaginaire athénien, représentations de l’humain et de l’animalité en Grèce ancienne, Paris, Les Belles Lettres, 2004.

18 I card Noëlle

19Noëlle Icard est ingénieur analyste en sources anciennes dans l’équipe du Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae (LIMC, UMR 7041 du CNRS). Elle étudie des documents archéologiques à contenu mythologique et religieux et s’intéresse particulièrement à l’étude des divinités et créatures fantastiques aquatiques dans le monde méditerranéen, recherche qui s’étend aux pratiques religieuses et aux comportements superstitieux des marins.

20 K efallonitis Stavroula

21Ancienne élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégée de lettres et docteur de l’université Paris Sorbonne-Paris IV, Stavroula Kefallonitis est Maître de conférences à l’université Jean Monnet-Saint-Étienne et membre de l’UMR 5189 HiSoMA. Ses travaux portent sur les historiens grecs, les origines de Rome, la littérarité de l’écriture historique et l’espace urbain hellénistique. Page web personnelle : http://www.pyxida.fr.

22 L afond Muriel

23Agrégée de lettres classiques, Muriel Lafond a soutenu une thèse de doctorat sur les commentaires de Servius aux Géorgiques de Virgile. Membre du réseau Polymnia, elle s’intéresse particulièrement à la mythographie, mais aussi, dans un autre domaine, à la question de l’adaptation littéraire au cinéma. Tout en participant à divers colloques et journées d’études, elle travaille actuellement à l’édition de sa thèse, à paraître aux Presses du Septentrion.

24 L e B lay Frédéric

25Ancien élève de l’École normale supérieure de Paris, maître de conférences de langue et littérature latines à l’université de Nantes, Frédéric le Blay mène ses recherches sur la littérature et la pensée scientifiques de l’Antiquité, en étudiant notammment leurs liens avec les doctrines philosophiques. Il a notamment publié : Transmettre les savoirs dans les mondes hellénistique et romain, actes du colloque international de Nantes publiés sous la direction de F. Le Blay, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. Histoire, ; « Le poème latin sur l’Etna : témoin d’un savoir oublié », dans Cusset C. (dir.), Musa docta. Recherches sur la poésie scientifique dans l’Antiquité, Saint-Étienne, Publications de l’université de Saint-Étienne, Mémoires du centre Jean Palerne, XXX, 2006 ; « Microcosm and Macrocosm : the dual direction of analogy in Hippocratic thought and the meteorological tradition », dans Van der Eijk Ph. J. (ed.), Hippocrates in Context, Papers read at the XIth International Hippocrates Colloquium, University of Newcastle-upon-Tyne, 27-31 august 2002, Leiden-Boston, Brill, Studies in Ancient Medicine, 31, 2005.

26 L eclercq -M arx Jacqueline

27Jacqueline Leclercq-Marx est professeur d’Histoire de l’art médiéval à l’université Libre de Bruxelles, et est auteur de nombreux articles et de deux livres dont l’un – La Sirène dans la pensée et dans l’art de l’Antiquité et du Moyen Âge – a été publié par l’Académie royale de Belgique. La réception de la culture antique dans le monde médiéval – jusqu’à 1250 environ – est au cœur de ses recherches qui sont systématiquement fondées sur une double approche iconographique et textuelle. Spécialiste du monstrueux issu de la mythologie gréco-romaine, Jacqueline Leclercq-Marx tente d’en explorer toutes les facettes, en débrouillant l’écheveau complexe des filiations et en analysant, après les avoir identifiées, les différentes fonctions et représentations de cette thématique au Moyen Âge. Parallèlement, elle travaille aussi sur les représentations d’idoles ainsi que sur les « signatures » d’artistes et d’artisans.

28 L e P enuizic François

29François Le Penuizic est agrégé de lettres classiques et chargé de cours à l’université de Nantes, où il prépare une thèse de littérature latine qui porte sur la peur à Rome, de Cicéron à Marc-Aurèle. Il a publié : « Des savoirs de la peur ? » dans Le Blay F. (éd.), Doctrinarum disciplina. La transmission des savoirs dans le monde hellénistique et romain. Actes du colloque international de Nantes, 22-24 mars 2007, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2008.

30 M aréchaux Pierre

31Pierre Maréchaux, membre de l’Institut universitaire de France et Yates Fellow du Warburg Institute de Londres, est professeur de littérature latine à l’université de Nantes. Il a notamment publié un essai sur Ovide (Énigmes romaines) ainsi que des traductions d’auteurs latins et grecs (Aristote, Lucien, Plutarque, Marc-Aurèle, Sénèque, Horace, Pétrarque, etc.). Son champ de recherche concerne la mythographie antique et humaniste, l’histoire de l’herméneutique, les philosophies antiques et la musicologie.

32 P rioux Evelyne

33Ancienne élève de l’ENS de la rue d’Ulm, Évelyne Prioux est chargée de recherches au CNRS (UMR ArScAn, équipe ESPRI). Elle est l’auteur de plusieurs travaux consacrés à la littérature hellénistique, à l’épigramme grecque et latine, et à l’évolution des théories esthétiques et du discours critique à l’époque hellénistique, dont deux ouvrages qui viennent de paraître : Regards alexandrins. Histoire et théorie des arts dans l’épigramme hellénistique, Louvain, Peeters (coll. Hellenistica Groningana) 2007 ; et Petits musées en vers. Epigramme et discours sur les collections antiques, Paris, CTSH-INHA (coll. L’art et l’essai, 5), 2008. Elle a également rédigé de nombreux articles, parmi lesquels on citera : « Sur l’authenticité de cinq épigrammes grecques de la collection Erizzo », Les Cahiers de l’Humanisme, III-IV, 2002-2003, p. 53-85 ; « Entre critique littéraire et critique d’art : l’épigramme de Posidippe sur le portrait de Philitas de Cos », dans Sauron G., Massa-Pairault F.-H. (éds.), Images et modernité hellénistiques. Appropriation et représentation du monde d’Alexandre à César. Actes du colloque international ÉFA/ÉFR, Rome, 13-15 mai 2004, Rome, (CEFR, 390), 2007, p. 233-245 ; « Deux jeux de mots sur le nom d’Aratos : note sur Virgile, Buc., III, 42 et Aratos, Phaen. 2 », Revue de philologie, 79-2, 2007, p. 309-317.

34 R abreau Daniel

35Daniel Rabreau, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, dirige le Centre Ledoux, composante de l’équipe d’accueil des masters et des doctorats en histoire de l’art du xviiie siècle. Spécialiste de l’art urbain, de l’architecture, de la sculpture et de l’iconographie monumentale des xviii et xixe siècles, mais également des institutions et des échanges artistiques dans leurs rapports avec la théorie de l’art au Siècle des Lumières, il a organisé plusieurs colloques et expositions sur ces sujets et publié de nombreux ouvrages et études tant en France qu’à l’étranger. Il a créé les Annales du Centre Ledoux (7 tomes parus, éd. William Blake & Co, Bordeaux) et co-dirige, avec Daniel Roche, la collection Temps et espace des arts (Éditions du Patrimoine, Paris).

36 R olet Anne

37Agrégée de lettres classiques, Anne Rolet est maître de conférences en langue et littérature latines à l’université de Nantes et membre junior de l’Institut universitaire de France (promotion 2007). Spécialiste d’emblématique et de poésie néolatines, elle a rédigé une thèse intitulée Les Symbolicae quaestiones d’Achille Bocchi (Bologne, 1555) : recherches sur les modèles littéraires, philosophiques et spirituels d’un recueil d’emblèmes à l’époque de la Réforme, à paraître chez Brépols dans la collection Monothéisme et philosophie dirigée par Carlos Lévy. Elle a rédigé une trentaine d’articles sur Achille Bocchi. Elle travaille actuellement, en collaboration avec Stéphane Rolet, à la traduction commentée des Epigrammata du poète néerlandais de langue latine Jean Second, dans le cadre de la publication des Opera omnia de cet auteur aux éditions Droz, sous la direction de P. Galand-Hallyn et P. Tuyman. En collaboration avec Cristophe Carraud et Anne-Laure Sweiker, elle prépare une traduction commentée des Disputationes Camaldulenses de Cristoforo Landino. Elle dirige avec Stéphane Rolet la revue Silves grecques, Silves latines aux éditions Atlande (8 numéros parus).

38 T rinquier J ean

39Jean Trinquier est docteur de l’université de Paris X-Nanterre, maître de conférences à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm et membre de l’équipe HALMA-IPEL – UMR 8164. Il a soutenu en décembre 2004, sous la direction d’A. Rouveret, une thèse intitulée : LOCA HORRIDA. L’espace des animaux sauvages dans le monde romain entre la fin de la République et le Haut Empire. Son domaine de recherche porte sur les modalités de perception et de représentation des espaces sauvages dans l’Antiquité ; sur l’image culturelle des animaux ; sur l’histoire des connaissances zoologiques ; sur la chasse dans l’Antiquité et sur la perception des couleurs. Il a publié récemment : « L’Ethiopie vue de Grèce et de Rome aux époques hellénistique et romaine », dans Bruwier M.-C. (éd.), Pharaons Noirs. Sur la Piste des Quarante Jours, Catalogue de l’exposition de Mariemont, mars-septembre 2007, Mariemont, Musée Royal de Mariemont, 2007, p. 217-244 ; « La mosaïque Barberini de Palestrina et l’image de la faune éthiopienne dans l’Egypte lagide » dans Sauron G., Massa-Pairault F.-H. (éds.), Images et modernité hellénistiques…, op. cit., p. 23-60 ; « Mimésis et connaissance dans la réflexion antique : l’exemple des animaux sans noblesse et de leur représentation », La Part de l’Œil, 23, 2008, p. 65-103.

40 T ronchet Gilles

41Gilles Tronchet est maître de conférences à l’université de Nantes. Il a publié sur la poétique d’Ovide un ouvrage intitulé La Métamorphose à l’œuvre et divers articles. Il poursuit des recherches sur la récriture dans la poésie latine. Il enseigne occasionnellement, à l’université de Toulon et du Var, la textique, une discipline nouvelle initiée par Jean Ricardou, et qui a pour objet l’écrit dans toutes ses modalités.

42 Z atta Claudia

43Claudia Zatta a obtenu sa maîtrise en études classiques à l’université de Padoue (Italie) et son doctorat (PhD) à l’université Johns Hopkins de Baltimore. Elle est l’auteur d’un livre, Incontri con Proteo, et de nombreux articles qui traitent de sujets aussi divers que la tragédie et l’historiographie grecque, la Poétique d’Aristote, les usages idéologiques du mythe et la tradition classique. Elle rédige actuellement un ouvrage sur le personnage tragique dans la littérature grecque du ve siècle av. J.-C. Elle enseigne au Wabash College, dans l’Indiana.

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540