Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Manières de noir

 | 
Maryse Petit
, 
Gilles Menegaldo

Présentation des auteurs

Texte intégral

1 A bel Françoise

2Psychologue clinicienne, psychanalyste, docteur en Anthropologie sociale.

3 B elhadjin Anissa

4Maître de conférence à l’université de Cergy-Pontoise-IUFM, rattachée à la jeune équipe EMA (école, mutations, apprentissages) ; et au CERACC, Paris 3. Recherches dans le domaine du roman noir français, de la didactique de la littérature de genre, de l’enseignement du français en lycée professionnel.

5 B enson Stéphanie

6Elle est d’origine anglaise et vit en France depuis près de 30 ans. Agrégée d’anglais, elle est doctorante à Bordeaux III travaillant sur les écrivains multilingues et la désintégration de l’espace colonial britannique. Elle est également écrivain de romans noirs pour adultes et enfants en langue française depuis 1995. Ses dernières publications comprennent la série Epicur aux éditions du Seuil, Le dossier Lazare chez Rivages Noir en adulte, et Shooting Star aux éditions Syros (prix Stendhal des lycées d’Agen en 2009).

7 B oof -V ermesse Isabelle

8Maître de conférences à l’université Lille 3. Ancienne élève de l’ENS St Cloud, agrégée d’anglais, elle a fait une thèse sur Raymond Chandler. Spécialiste du roman policier, elle a publié dans ce domaine des articles sur De Quincey, Poe, Hammett, Faulkner, Chandler et Ellroy. Elle a également travaillé sur le genre en tant que construction de l’identité sexuelle avec des articles sur Catherine Mansfield, Angela Carter, Flannery o’Connor, Raymond Carver, et a publié avec Anne Ullmo un ouvrage collectif sur Edith Wharton. Sa recherche actuelle porte sur la Californie en fiction, la psychogéographie, les genres littéraires.

9 C ingal Delphine

10Maître de conférences en anglais, chevalier des Arts et des Lettres, travaille sur le roman policier depuis 1993. Elle a soutenu sa thèse en 2000 sur « Perversion et perversité dans les romans policiers de P. D. James ». Elle continue à travailler sur le roman policier et a publié denombreux articles sur le sujet à travers le monde.

11 C oncolino M ancini A bram Bianca

12Maître de conférences en langue et littérature italienne à l’université de Poitiers. Elle est spécialiste de la littérature italienne de la Renaissance, en particulier du théâtre comique italien du xvie. Parmi ses publications récentes : Métathéâtre et folie dans la comédie italienne de la Renaissance, in Métathéâtre, théâtre dans le théâtre et folie dans la scène européenne de la Renaissance, Études réunies et présentées par Juan Carlos Garrot, Tours, CESR (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance), publication en ligne ; Le monologue dans quelques comédies de la Renaissance, in Le monologue dans la littérature, le théâtre et le cinéma, Études réunies et présentées par F. Dubor et C. Triau, La Licorne, PUR, 2009 ; Da Calandrino a Calandro. Variazioni sul tema della beffa, in Boccaccio e il teatro, Quaderns d’Italià, 14,2009 ; Jeux interdits : amori leciti e illeciti nella commedia italiana del Rinascimento, in Extravagances amoureuses. L’amour au-delà de la norme à La Renaissance : écart, dépassement, transgression, Études réunies et présentées par C. Lastraioli et E. Boillet, Champion, juillet 2010.

13 F ort Camille

14Ancienne élève de l’ENS-Ulm, agrégée d’anglais, Camille Fort est professeur à l’université de Picardie Jules Verne. Elle est l’auteur d’un essai, Dérives de la parole : les récits de William Golding (L’Harmattan, 2004) et de divers articles sur les romanciers britanniques contemporains, dont Iris Muroch, Vikram Seth, A. S. Byatt ou Kazuo Ishiguro. Son autre domaine de recherche est la traduction littéraire.

15 G irard Gaïd

16Professeure de littérature britannique et d’arts visuels à l’UBO. Elle est spécialiste de littérature gothique et fantastique et a publié de nombreux articles sur la question. Elle est l’auteur d’une monographie sur Sheridan Le Fanu (Joseph Sheridan Le Fanu, une écriture fantastique, Paris, Champion, 2005) et a dirigé dernièrement un ouvrage collectif sur L’étrange dans la littérature irlandaise au xxe siècle (Presses Universitaires de Rennes, 2009). Elle a également publié divers articles sur le cinéma (Kubrick, Roeg, Altman, Huston, etc). Elle s’intéresse aujourd’hui plus particulièrement aux rapports entre fantastique et politique ainsi qu’aux nouvelles formes de l’humanité extrême.

17 G rasso Elsa

18Maître de conférences en philosophie à l’université de Nice-Sophia Antipolis. Auteur d’une thèse de doctorat en philosophie ancienne sur Copie, simulacre et vérité chez Platon. Elle a publié notamment des textes sur Épicure, la mimesis, la sophistique, et l’image dans les dialogues de Platon : « Platon ou l’aurore des idoles », in A. Schnell (dir.), L’image, Paris, Vrin, 2007. Ses travaux sur la relation entre sens, raison et représentation s’inscrivent également dans le champ de l’esthétique avec diverses publications sur Lewis Carroll, Edgar Poe, Lovecraft (« Mythe et métamorphose », in H. P. Lovecraft. Fantastique, mythe et modernité – Actes du Colloque de Cerisy-la-Salle, Paris, 2002), Melville (« Le blanc-seing de l’effroi », en collaboration avec A. Chareyre-Méjan, Europe, 744/avril 1991 [n° Herman Melville]), ou Giono (« Une enquête phénoménologique : l’énigme du monde chez Giono », La Licorne, 44, 1998, revue de l’UFR Lettres et Langues de Poitiers).

19 L apointe Léo

20Né en 1953 à Boulogne-sur-Mer, Léo Lapointe est le nom de plume d’un expert international en affaires sociales. Après un doctorat consacré aux questions de politique sociale et de problématique de l’emploi, il partage sa vie entre la côte picarde où il est né, la Belgique où il réside et l’étranger où il a travaillé, notamment le Mexique, l’Algérie, le Chili et le Liban. Romans publiés aux Éditions Ravet-Anceau : Le vagabond de la Baie de Somme (2005), La tour de Lille (2007), Mort sur la Lys (2009, Droit de véto (2010).

21 L evet Natacha

22Maître de conférences en littérature française à l’université de Limoges. Elle appartient au Centre de Recherches sur les Littératures populaires et les Cultures médiatiques. Ses travaux portent sur le roman noir français contemporain et sur le roman policier, abordés par des questionnements génériques (approches poétique et socio-poétique). « Jean-Patrick Manchette entre paralittérature et littérature, les paradoxes d’un auteur », Temps Noir, 11/mai 2008, Nantes, Éditions Joseph K. « Thierry Jonquet, la puissance de la fiction », p. 4-33, Temps Noir, 9/mars 2005, Nantes, Éditions Joseph K.

23 M achinal Hélène

24Maître de conférence habilitée à diriger des recherches à l’Université de Bretagne Occidentale et membre du CEIMA/HCTI (EA 4249). Elle est spécialiste du fantastique, du roman policier et de la fiction spéculative au xxe siècle. Elle est l’auteur d’un ouvrage sur Arthur Conan Doyle (paru aux PU de Rennes) et, outre des articles consacrés à la fiction de la seconde moitié du xixe siècle, elle a par ailleurs publié plusieurs articles sur la littérature britannique contemporaine (David Mitchell, Patrick Mc Grath, K. Ishiguro, W. Self).

25Manotti Dominique

26Née à Paris, en 1942, où elle a toujours vécu. Études d’Histoire. Longtemps militante politique et syndicale, de la fin de la Guerre d’Algérie jusqu’aux premières années Mitterrand, en passant par mai 68 et ses suites. Enseignante d’Histoire en lycée, puis à l’Université (Vincennes, puis Paris VIII à Saint Denis), en Histoire économique contemporaine. Premier roman publié en 1995, Sombre Sentier, dont la trame reprend une grève de travailleurs clandestins dans le Sentier, à laquelle elle avait participé en 1980. Depuis, les romans se succèdent à un rythme d’environ une publication tous les deux ans. A nos chevaux !, Rivages 1997, Kop, Rivages 1998, en poche, Rivages-Noir n° 383, Nos fantastiques années fric, Rivages 2001, Prix Mystère de la Critique 2002, et prix du roman noir du Festival de Cognac 2002, Le corps noir, Le Seuil, 2004, Lorraine Connection, Rivages, 2006. Prix Mystère de la Critique 2007, et prix des lecteurs de 813, Dagger Award en Angleterre, pour le meilleur roman policier de langue étrangère traduit en anglais, Bien connu des services de police, Série Noire, 2010.

27 M eyer B olzinger Dominique

28Maître de conférences en littérature française à l’université de Haute-Alsace (Mulhouse) et membre de l’ILLE (Institut de recherche en Langues et Littératures Européennes, EA 3437). Elle est spécialiste du roman policier et ses travaux actuels portent sur l’enquête, ses formes et ses modalités, dans la littérature contemporaine. Elle est l’auteur de Une méthode clinique dans l’enquête policière. Holmes, Poirot, Maigret (Liège, CEFAL, 2003) et de plusieurs articles sur Patrick Modiano. Elle a participé à l’ouvrage collectif dirigé par Anne-Yvonne Julien : Modiano ou les intermittences de la mémoire (Hermann Éditeurs, 2010).

29 M orel Jean-Pierre

30a publié Le Roman insupportable (Gallimard, 1985), Heiner Muller. L’Hydre et l’ascenseur (Circé, 1996), Dos Passos (Belin, 1998), trois livres consacrés aux rapports entre littérature et révolution au xxe siècle. Il a coédité, avec Jascha David, Le Siècle de Kafka (Centre G. Pompidou, 1984), présenté Le Procès et Le Château de Kafka (Gallimard, Foliothèque, 1998 et 2007) et il co-organise le colloque Kafka de Cerisy (juillet 2010. Il a traduit des textes de Brecht (L’Arche), Marina Tsvetaeva (Actes Sud) et Heiner Muller (Éditions de Minuit, Christian Bourgois, L’Arche, Théâtrales). Récemment, il a participé au Dictionnaire Albert Camus (Robert Laffont, 2009), coédité Dans le dehors du monde : exils d’écrivains et d’artistes au xxe siècle (Presses Sorbonne nouvelle, 2010) et préfacé Varia de Danilo Kiš (Fayard). Il est professeur émérite de littérature comparée à la Sorbonne nouvelle- Paris 3.

31Sammarcelli Françoise

32Ancienne élève de l’ENS Fontenay-St Cloud, agrégée d’anglais, Françoise Sammarcelli est Professeur de littérature américaine à l’université Paris Sorbonne (Paris 4) où elle dirige le Centre de Recherche Texte et Image. Elle est l’auteur d’un livre John Barth : les bonheurs d’un acrobate (Belin, 1998) et de nombreux articles sur la littérature américaine, l’intertextualité et les rapports texte/image. Elle a par ailleurs dirigé deux ouvrages : Image et mémoire (PUPS, 2009) et L’Obscur (Michel Houdiard, 2009).

33 S udret Laurence

34Professeur de Lettres modernes. Docteur ès-lettres de l’université de Nantes, elle s’est beaucoup consacrée à Jules Verne et son œuvre (on peut lire son ouvrage Nature et Artifice dans les Voyages extraordinaires de Jules Verne, ANRT, Lille 2001). Elle a d’ailleurs été secrétaire générale puis présidente du Centre international Jules Verne, jusqu’en 2009. Elle s’investit également beaucoup dans la Société Jules Verne de Paris et dans la Société Grousset-Laurie-Daryl qu’elle a co-fondée et dont elle est l’actuelle vice-présidente et secrétaire générale. Elle s’intéresse également à la littérature du xxe siècle et en particulier à Stephen King, Éric-Emmanuel Schmitt et Fred Vargas. Elle a proposé plusieurs éditions commentées d’ouvrages de ces auteurs dans la collection Classiques et Contemporains des éditions Magnard.

35 V iel Tanguy

36Tanguy Viel est né en 1973 à Brest et a publié cinq romans aux éditions de Minuit dont L’absolue perfection du crime (prix Fénéon 2001) et Paris Brest en 2009. Il a été lauréat de la Villa Médicis en 2003.

37 V ivero G arcia Maria Dolores

38Professeure titulaire au département de Français de l’Universidad Autónoma de Madrid. Elle travaille dans le domaine de l’analyse du discours littéraire et journalistique, s’intéressant en particulier à l’énonciation, à la polyphonie et à l’humour. Outre sa thèse sur André Gide et son livre El texto : teoría y análisis lingüistico (Arrecife, 2001), elle a publié divers travaux dans des revues comme Etudes françaises, Les Lettres romanes, Poétique, Questions de Communication, Revue Romane, Protée, etc.

39 W itta Michèle

40Bibliothécaire depuis 1974 et en poste à la BILIPO depuis 1993. Historienne du roman policier et traductrice de nombreux écrivains (Tennessee Williams, Ellis Peters, Ian Rankin, Kenneth Millar, etc.) Auteur de L’Inde en 64 cases et plus : bibliographie/réalisée pour la bibliothèque Trocadéro, mairie de Paris, direction des Affaires culturelles.

41Direction de l’ouvrage :

42 M énégaldo Gilles

43Professeur de littérature américaine et cinéma à l’université de Poitiers. Président de la SERCIA (Société européenne d’études et de recherches sur le cinéma anglophone) de 2002 à 2008, vice-président du CERLI. Auteur de nombreux articles sur la littérature et le cinéma fantastique et policier, éditeur d’une vingtaine d’ouvrages collectifs. Organisateur de divers colloques dont 6 à Cerisy-la-salle. Dernières publications : Dracula, la noirceur et la grâce (avec AM Paquet-Deyris, Atlande, 2006). Direction d’ouvrages : Dracula (avec D. Sipière, Ellipses, 2005), Jacques Tourneur, CinémAction, 2006, Les Nouvelles formes de Science-fiction (avec R. Bozzetto, Bragelonne, 2006), Les Imaginaires de la ville entre littérature et arts, (avec H. Menegaldo, PU Rennes, 2007), Cinéma et histoire (avec M. Stokes, Éditions Michel Houdiard, mars 2008). Sous presse (mai 2010), Actes du colloque de Cerisy sur la littérature policière (PU Rennes, Interférences). En préparation, livre sur Woody Allen et ouvrage collectif sur le gothique (Éditions Bragelonne).

44 Petit Maryse

45Maître de conférences à l’université de Lille 2. Après une thèse de doctorat consacrée à Edgar Poe (« Le Livre des Bords »), l’ensemble de ses travaux porte essentiellement sur les courants fantastiques dans la littérature (anglo-américaine et française) de 1849 à 1949, de Conan Doyle à Verne, Dumas, Nerval, Maeterlinck. Elle participe régulièrement à des colloques, notamment au Centre Culturel International de Cerisy-La-Salle. S’intéressant également à la science-fiction par le biais du cinéma, elle a aussi co-dirigé le colloque « Fiction Policière » organisé en 2007. L’ensemble de ces travaux a été publié dans les Actes des colloques pour lesquels ils ont été réalisés, mais aussi dans diverses revues littéraires (Revue XIX Éditions Minard).

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540