Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Destouches

 | 
Karine Bénac-Giroux

Bibliographie

Texte intégral

Pour la bibliographie qui suit, l’ouvrage d’Aleksandra Hoffmann-Liponska, Philippe Néricault Destouches et la comédie moralisatrice, nous a été très utile. Nous remercions également Catherine Ramond et Marie-Emmanuelle Diéval-Plagnol.

Corpus des œuvres de Destouches

Le Curieux Impertinent, première représentation en 1710 ; Paris, Ribou, 1710.

L’Ingrat, première représentation en 1712 ; Paris, chez François Le Breton, 1712.

L’Irrésolu, première représentation en 1713 ; Paris, Le Breton, 1713.

Divertissements de Sceaux : Le Mariage de Ragonde et de Colin ou la veillée de village, Le Mystère ou les fêtes de l’inconnu, les Champs-Elysées ou les fêtes de la nymphe Lutèce, représentés en 1714 ; publiés en 1742 sous le titre Les Amours de Ragonde, Paris, Ballard.

Le Médisant, première représentation en 1715 ; Paris, Le Breton, 1715.

La Fausse veuve ou le Jaloux sans jalousie, première représentation en 1715 ; comédie publiée en 1759, dans le 5e volume Arkstée et Merkus, Amsterdam et Leipsick.

Le Triple Mariage, première représentation en 1716 ; Paris, Le Breton, 1716.

Le Jaloux, en collaboration avec Fuzelier, pièce manuscrite non publiée donnée à la Foire Saint-Laurent le 4 septembre 1716.

L’Obstacle imprévu ou l’obstacle sans obstacle, première représentation en 1717, Paris, Le Breton, 1718.

Le Philosophe marié, première représentation en 1727 ; Paris, Le Breton, 1727.

L’Envieux ou la critique du philosophe marié, première représentation en 1727 ; Paris, Prault Père, 1736.

Les Philosophes amoureux, première représentation en 1729 ; Paris, Le Breton, 1732.

Le Glorieux, première représentation en 1732 ; Paris, Le Breton, 1732.

Le Dissipateur ou l’honnête friponne, première représentation en 1753 ; Paris, Prault Père, 1736.

Le Tambour nocturne ou le mari devin, première représentation en 1762 ; Paris, Prault Père, 1736.

La Fausse Agnès ou le poète campagnard, première représentation en 1759 ; Utrecht, Neaulme et Paris, Prault, 1736.

Le Triomphe de l’automne, prologue de La Fausse Agnès, première représentation en 1757 ; Paris, Prault, 1745.

L’Ambitieux et l’Indiscrète, première représentation en 1737 ; Paris, Prault Père, 1737.

La Belle Orgueilleuse ou l’enfant gâté, première représentation en 1741 ; Paris, Prault Père, 1741.

L’Amour usé ou le vindicatif généreux, première représentation en 1741 ; Paris, Prault Père, 1742.

La Belle Impertinente, La Haye, B. Gibert, 1741.

Scènes de l’aimable vieillard, Le Tracassier, Le Vindicatif, Scènes anglaises (La tempête), Scènes du Protée, Paris, Prault, 1745.

Scènes de Thalie et Melpomène, Paris, Prault père, 1745.

L’Homme singulier, première représentation en 1764 ; Paris, Prault, Œuvres de théâtre de M. Destouches, 1745.

Principales éditions

Œuvres de théâtre de M. Néricault Destouches, Paris, Le Breton, 1716-1718.

Théâtre de M. Destouches, nouvelle édition augmentée de deux comédies de M. de Lisle, La Baye, 1725.

Œuvres de M. Néricault Destouches, nouvelle édition considérablement augmentée par l’auteur, Paris, Prault, 1736-1745.

Œuvres de M. Néricault Destouches, nouvelle édition considérablement augmentée, B. Gilbert, La Haye, 1741-1742.

Œuvres de théâtre de M. Néricault Destouches, nouvelle édition, revue, corrigée, augmentée par l’auteur, Paris, Prault Père, 1745.

Œuvres de M. Destouches, nouvelle édition, augmentée de pièces nouvelles et mises en meilleur ordre, B. Gilbert, La Haye, 1752.

Œuvres de Néricault Destouches, nouvelle édition, augmentée de pièces nouvelles et mises en meilleur ordre, B. Gilbert, La Haye, 1754.

Œuvres de théâtre de M. Néricault Destouches, nouvelle édition, revue, corrigée, considérablement augmentée et ornée de belles figures en taille douce, Arkstée et Merkus, Amsterdam et Leipsick, 1755.

Œuvres dramatiques de Néricault Destouches, Paris, Imprimerie Royale, 1757.

Œuvres dramatiques de N. Destouches, nouvelle édition, revue, corrigée et augmentée de quatre pièces et toute semblable à l’édition de l’Imprimerie royale, Paris, Prault Père, 1758.

Œuvres dramatiques de Néricault Destouches, nouvelle édition, revue, corrigée, augmentée de quatre pièces et toute semblable à l’édition de l’Imprimerie royale, Amsterdam et Leipsick, Arkstée et Mercus, 1763.

Œuvres de M. Destouches, nouvelle édition, revue, corrigée et augmentée de plusieurs pièces et toute semblable à l’édition de l’Imprimerie royale, Amsterdam et Leipsick, Arkstée et Mercus, 1772.

Œuvres dramatiques de Néricault Destouches, nouvelle édition, revue, corrigée, augmentée de quatre pièces et toute semblable à l’édition de l’Imprimerie royale, Les Libraires Associés, Paris, 1774.

Œuvres dramatiques de N. Destouches, nouvelle édition, précédée d’une notice sur la vie et les ouvrages de cet auteur (par de Senonnes), Paris, Lefèvre, 1811.

Œuvres dramatiques de N. Destouches, Paris, Hautecœur, 1820.

Éditions modernes

L’Irrésolu, texte établi, présenté et annoté par John Dunkley, Paris, Société des textes français modernes, 1995.

Les Philosophes amoureux, comédie présentée et éditée par Françoise Rubellin, Montpellier, Éditions espaces 34, 2001.

Le Philosophe marié ou le mari honteux de l’être, Comédie, Texte introduit, établi et annoté par Gabrièle Vickermann-Ribémont, Genève, Droz, 2010.

Édition de travail

Œuvres dramatiques de N. Destouches, Nouvelle édition précédée d’une notice sur la vie et les ouvrages de cet auteur, Paris, Tenré, 1820.

Études sur Destouches

Bénac-Giroux Karine, « L’obstacle dans Le Trésor caché de Destouches », RHLF, n° 3, 2009, p. 541-554.

Bénac-Giroux Karine, « La répétition dans L’Obstacle imprévu (1717) de Destouches : le valet poli par le maître ? », Pifarré Alexandra-Flora et Rutigliano Sandrine dir., Re-Répéter-Répétition(s), Éditions de l’Université de Savoie, 2010, p. 97-110.

Bokobza-Kahan Michèle, « Mutations culturelles et construction du personnage du philosophe chez Destouches », Le Philosophe sur les planches, L’image du philosophe dans le théâtre des Lumières : 1680-1815, textes réunis par Pierre Hartmann, Presses universitaires de Strasbourg, 2003, p. 81-89.

Bonnefon P., « Néricault Destouches intime (Lettres et documents inédits) », RHLF, janvier-mars 1907, p. 637-695.

Burner A., « Philippe Néricault Destouches (1680-1754). Essai de biographie. », RHLF, t. 38, 1931, p. 40-73 et 177-211.

David H., « Un peu d’ordre dans la jeunesse orageuse de Néricault Destouches (1680-1710) », Revue du dix-huitième siècle, 1915-1918, t. III, Slatkine Reprints, Genève, 1970, p. 116-144.

Dhraieff Beya, « Vices et vicissitudes de la sincérité dans les comédies de Destouches, Voltaire et Dufresny », Post-Scriptum. ORG n° 9, hiver 2009.

Dunkley John, « Sociabilité et argent dans Le Philosophe marié et Le Glorieux de Destouches », Art et argent en France au temps des Premiers Modernes, Études présentées par Martial Poirson, Oxford, Voltaire Foundation, « SVEC », 2004, p. 230-248.

Dunkley John, « Destouches in London ; the 1722 performance of L’Ingrat and after », à paraître.

Dunkley John, « Les didascalies de Molière à Destouches », La scène, la salle et la coulisse au xviiie siècle, Michel Delon (dir.), Paris, PUPS, coll. « Theatrum Mundi », 2010, p. 43-58.

Galleron Ioana, « Cruelles expérimentations ? Le motif des amants dans quelques pièces de la première moitié du xviiie siècle », à paraître dans les actes du colloque « Violences du rococo », organisé par C. Martin (Paris III-Paris X), janvier 2009.

Galleron Ioana, « Le monologue chez Destouches et la comédie moralisatrice », à paraître dans les actes du colloque « Le monologue contre le drame ? », organisé par F. Heulot Petit, université d’Artois (Arras), mars 2008.

Hankiss Jean, Philippe Néricault Destouches, l’homme et l’œuvre, Slatkine, Genève-Paris, 1981.

Hoffmann-Liponska Alexandra, Philippe Néricault-Destouches et la comédie moralisatrice, Poznan, 1979.

Poirson Martial, « Pour solde de tout compte. Dramaturgies de la dépense dans Le Dissipateur ou L’Honnête friponne (1736/1753) et Le Trésor caché (1736/1745) de Philippe Néricault Destouches », à paraître dans les actes du colloque « Destouches. Nivelle de La Chaussée », organisé par Sophie Marchand en 2003.

Polet Jean-Christophe (dir.), « Destouches », Patrimoine littéraire européen, Les Lumières de l’occident à l’orient, De Boeck université, 1997, p. 217-229.

Études sur la comédie et le théâtre

Aubignac (d’), La Pratique du théâtre (1657), Paris, Champion, 1927.

Bénac-Giroux Karine, L’Inconstance dans la comédie du xviiie siècle, Paris, L’Harmattan, 2010.

Biet Christian, La Tragédie, Paris, Colin et Masson, 1887.

Bret-Vittoz Renaud, L’Espace et la scène, dramaturgie de la tragédie française, 1691-1759, Oxford, Voltaire Foundation, 2008.

D’Argenson marquis d’, « Notice sur les œuvres de théâtre » publiée par Henri Lagrave, Studies on Voltaire and the xviii th Century n° 42-43, 1966.

Bertrand Dominique, Dire le rire à l’âge classique, PUP, 1995.

Biet Christian, Triau Christophe, Qu’est-ce que le théâtre ?, Paris, Gallimard, 2006.

Blanc André, Le Théâtre français du xviiie siècle, Paris, Ellipses, 1998.

Canova Marie-Claude, La Comédie, Paris, hachette, 1993.

Chaouche Sabine, L’Art du comédien, déclamation et jeu scénique en France à l’âge classique (16291680), Paris, Champion, 2001.

Chaouche Sabine, La Philosophie de l’Acteur. La dialectique de l’intérieur et de l’extérieur dans les écrits sur l’art théâtral français (1738-1801), Paris, Champion, 2007.

Chaouche Sabine (dir.), Le « Théâtral » de la France d’Ancien Régime, Paris, Champion, 2010.

Conesa Gabriel, La Comédie de l’âge classique, Paris, Le Seuil, 1995.

Corvin Michel, Lire la comédie, Paris, Dunod, 1994.

Dandrey Patrick, Molière ou l’esthétique du ridicule, Paris, Klincksieck, 1992.

Descotes Maurice, Le Public de théâtre et son histoire, Paris, PUF, 1964.

Émelina Jean, Les Valets et les servantes dans le théâtre comique en France de 1610 à 1700, Grenoble, PUG, 1975.

Forestier Georges, Le Théâtre dans le théâtre sur la scène française du xviie siècle, Genève, Droz, 1981.

Forestier Georges, Esthétique de l’identité dans le théâtre français (1550-1680), Genève, Droz, 1988.

Frantz Pierre, L’Esthétique du tableau dans le théâtre du xviiie siècle, Paris, PUF, 1998.

Frantz Pierre et Marchand Sophie (dir.), Le Théâtre français du xviiie siècle, L’Avant-scène théâtre, 2009.

Geoffroy Julien-Louis, Cours de littérature dramatique, Tome troisième, Paris, Blanchard libraire, 1819.

Gilot Michel et Seroy Jean, La Comédie à l’âge classique, Paris, Belin, 1997.

Goldzink Jean, Comique et comédie au siècle des Lumières, Paris, L’Harmattan, 2000.

Green André, Un Œil en trop. Le complexe d’Œdipe dans la tragédie, Paris, Éditions de Minuit, 1969, rééd. 1992.

Guichemerre Roger, La Comédie avant Molière, 1640-1660, Paris, A. Colin, 1972.

Guichemerre Roger, La Comédie classique en France : de Jodelle à Beaumarchais, Paris, PUF, 1978.

Hartmann Pierre, Les Philosophes sur les planches. L’image du philosophe dans le théâtre des Lumières : 1680-1815.

L’Invention de la mise en scène, Dix textes sur la représentation théâtrale 1750-1930, réunis et présentés par Jean-Marie Piemme, Bruxelles, Éditions Labor, 1989.

Hubert Marie-Claude, Histoire de la scène occidentale de l’Antiquité à nos jours, Paris, Armand Colin, 1992.

Jomaron Jacqueline de, sous la direction de, Le Théâtre en France, Paris, A. Colin, 1992.

Lagrave Henri, Le Théâtre et le public à Paris 1715-1750, Paris, Klincksieck, 1972.

La Harpe Jean-François de, Lycée ou Cours de littérature ancienne et moderne, Paris, 1847.

Laporte Joseph de, et Clément, Jean-Marie-Bernard, Anecdotes dramatiques, Paris, Veuve Duchesne, 1775.

Larthomas Pierre, Le Théâtre du xviiie siècle, Paris, PUF, 1980.

Larthomas Pierre, Le Langage dramatique, Paris, PUF, 1980.

Leroy Dominique, Histoire des arts du spectacle en France, Paris, L’Harmattan, 1990.

Louvat-Molozay Bénédicte et Salaün Franck, textes réunis par, Le Spectateur de théâtre, Montpellier, Éditions l’Entretemps, 2008.

Marchand Sophie, Théâtre et pathétique au xviiie siècle. Pour une esthétique de l’effet dramatique, Paris, Honoré Champion, 2009.

Marmontel Jean-François, Éléments de littérature, Sophie Le Ménahèze (éd.), Paris, 2005 (1787).

Mauron Charles, Psychocritique du genre comique, Paris, José Corti, 1985.

Mercier Louis-Sébastien, Du théâtre ou nouvel essai sur l’art dramatique (1773), dans Mon bonnet de nuit. Du théâtre, Jean-Claude Bonnet (éd.), Paris, 1999.

Moraud Yves, La Conquête de la liberté de Scapin à Figaro, Paris, PUF, 1981.

Moureau François, Dufresny auteur dramatique (1657-1724), Paris, Klincksieck, 1979.

Naugrette Catherine, L’Esthétique théâtrale, Paris, A. Colin, 2000.

Pageaux Daniel-Henri, « Formes nouvelles de la comédie au xviiie siècle », Littératures n° 27, 1992.

Parfaict Claude et François, Histoire du théâtre français depuis son origine jusqu’à présent, Amsterdam, 1735 ; Genève 1967.

Pavis Patrice, Dictionnaire du théâtre, Paris, Dunod, 1996.

Perchellet Jean-Pierre, L’Héritage classique. La tragédien entre 1680 et 1814, Paris, Champion, 2004.

Petit de Julleville Louis, Le Théâtre en France : Histoire de la littérature dramatique depuis ses origines jusqu’à nos jours, Paris, A. Colin, 1889.

Peyronnet P., La Mise en scène au xviiie siècle, Paris, Nizet, 1974.

Poirson Martial (dir.), Le Théâtre sous la révolution politique du répertoire (1789-1799), Paris, Desjonquères, 2008.

Rallo Elisabeth, Le Valet passé maître. Arlequin et Figaro, Paris, Ellipses, 1988.

Ryckner Arnaud, L’Envers du théâtre, dramaturgie du silence de l’âge classique à Maeterlinck, Paris, José Corti, 1996.

Rougemont Martine, La Vie théâtrale en France au xviiie siècle, Paris, Champion, 1988.

Sajous d’Oria Michèle, Bleu et or. La Scène et la salle en France au temps des Lumières (1748-1807), Paris, CNRS Éditions, 2007.

Scherer Jacques, La Dramaturgie classique en France, 1950, Paris, Nizet, 1986.

Scherer Jacques, Dramaturgies du vrai-faux, Paris, PUF, 1994.

Spielmann Guy, Le Jeu de l’ordre et du chaos : comédie et pouvoirs à la Fin de Règne (1673-1715), Paris, Champion, 2002.

Thomasseau Jean-Marie, Drame et tragédie, Paris, Hachette, 1995.

Trott David, Théâtre du xviiie siècle, Montpellier, Éditions Espace 34, 2000.

Ubersfeld Anne, Lire le théâtre, Paris, Éditions sociales, 1977, rééd. 1982.

Ubersfeld Anne, L’École du spectateur, Paris, Éditions sociales 1981 rééd. Belin, 1996.

Voltz Pierre, La Comédie, Paris, Armand Colin, 1964.

Weiss Frédéric, La Comédie du xviiie siècle. Les rapports entre maîtres et valets, Paris, PUF, 1999.

Zaragoza Georges, Le Personnage de théâtre, Paris, A. Colin, 2006.

Numéraux spéciaux de revues

Littératures Classiques n° 27, « L’esthétique de la comédie », éd. G. Conesa, Printemps 1996.

Études sur le xviiie siècle, vol. 33, « Les théâtres de société au xviiie siècle », 2005.

Esthétique et histoire des idées

Aries Philippe et Duby Georges, Histoire de la vie privée, III, « De la Renaissance aux Lumières », Paris, Le Seuil, 1986.

Becq Annie, Genèse de l’esthétique française moderne. De la raison classique à l’imagination créatrice. 1680-1814., Paris, Touzot, 1984.

Bénichou Paul, Morales du Grand Siècle, Paris, Gallimard, 1948.

Cassirer Ernst, La Philosophie des Lumières, Paris, Fayard, 1986.

Condillac (Etienne Bonnot de), Traité des animaux, Paris, Vrin, 2004 (1755). Chantalat Claude, À la recherche du goût classique, Paris, Klincksieck, 1992. Chouillet Jacques, L’Esthétique des Lumières, Paris, PUF, 1974.

Condillac Étienne Bonnot de, Œuvres philosophiques de, édition Le Roy, Paris, PUF, 1947.

Courtin Antoine de, Nouveau traité de la civilité, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 1998 (1671).

Dagen Jean, Entre Épicure et Vauvenargues, Principes et formes de la pensée morale, Paris, Champion, 1999.

Dagen Jean, textes recueillis par, La Morale des moralistes, Paris, Champion, 1999.

Darmon Jean-Charles, Delon Michel, vol. dirigé par, Histoire de la France littéraire. Classicismes, Paris, PUF, Quadrige, 2006.

Defays Jean-Marie, Le comique, Paris, Mémo/Le Seuil, 1996.

Delon Michel, Dictionnaire européen des Lumières, Paris, PUF, 1997.

Delon Michel, L’Idée d’énergie au tournant des Lumières, PUF, 1974.

Delon Michel, L’Invention du boudoir, Paris, Zulma, 1999.

Delon Michel, Le Savoir-vivre libertin, Paris, Hachette, 2000.

Demoustier Charles-Albert, Cours de morale, Paris, Chez Antoine-Auguste Renouard, 1809.

Deprun Jean, La Philosophie de l’inquiétude en France au xviiie siècle, Paris, Vrin, 1979.

Descotes Maurice, Le Public de théâtre et son histoire, Paris, PUF, 1964.

Dubos Jean-Baptiste, Réflexions critiques sur la poésie et la peinture (1719), Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 1993.

Ehrard Jean, L’Idée de nature en France dans la première moitié du xviiie siècle, Paris, Albin Michel, 1994.

Ehrard Jean, L’Invention littéraire en France au xviiie siècle, Paris, PUF, 1997.

Fumaroli Marc, Trois institutions littéraires, Paris, Gallimard, Folio, 1994.

Girard René, Mensonge romantique et vérité romanesque, Paris, Grasset, 1961.

Goyard-Fabre Simone, La Philosophie des Lumières en France, Paris, Klincksieck, 1972.

Grimm Friedrich Melchior, Correspondance littéraire, philosophique et critique, Paris, Bouisson et Longchamps, 1812-1813, 12 vol.

Hazard Paul, La Crise de la conscience européenne 1680-1715, Paris, Fayard, 1961.

Hellegouarc’h Jacqueline, L’Esprit de société : cercles et salons parisiens au xviiie siècle, Paris, Garnier, 2000.

Houdard de la Motte Antoine, Textes critiques. Les Raisons du sentiment, Françoise Gevrey et Béatrice Guion (éd.), Paris, Champion, 2002.

Houssaye Arsène, Galerie de portraits du xviiie siècle, Paris, Charpentier, 4e édition, 1848.

La Harpe Jean-François (de), Œuvres, Paris, Verdière, 1820.

Lamy Bernard., Nouvelles réflexions sur l’art poétique, Paris, Pralart, 1668.

Larroumet Gustave, Études d’histoire et de critique dramatique, Paris, Hachette, 1892.

Laupies Frédéric, Leçon philosophique sur le bonheur, Paris, PUF, 1997.

Laupies Frédéric, Leçon philosophique sur la sensibilité, Paris, PUF, 1998.

Mauzi Robert, L’Idée du bonheur dans la littérature et la pensée françaises au xviiie siècle, Paris,

Armand Colin, 1967.

Melchior-Bonnet Sabine, Histoire du miroir, Paris, Hachette, 1994.

Menant Sylvain, La Chute d’Icare, la crise de la poésie française, 1700-1750, Genève, Droz, 1981.

Pariset François-Georges, L’Art classique, Paris, PUF, 1965.

Poulet Georges, Études sur le temps humain, Paris, Plon, 1950.

Poulet Georges, La Distance intérieure, Paris, Plon 1952.

Quéro Dominique, Momus philosophe : recherches sur une figure littéraire du xviiie siècle, Paris, H. Champion, 1995.

Roche Daniel, La France des Lumières, Paris, Fayard, 1993.

Russo Elena, La cour et la ville de la littérature classique aux Lumières, Paris, PUF, 2002.

Rykner Arnaud, Paroles perdues – Faillite du langage et représentation, Paris, José Corti, 2000.

Saint-Girons B., Esthétiques du dix-huitième siècle, Philippe Sers-Vilo, 1990.

Starobinski Jean, L’Invention de la liberté (1700-1789), Genève, Skira, 1964.

Starobinski Jean, Le Remède dans le mal, Paris, Gallimard, 1989.

Stewart Philip, Le masque et la parole, le langage de l’amour au xviiie siècle, Paris, José Corti, 1973.

Viala Alain, Naissance de l’écrivain, sociologie de la littérature à l’âge classique, Paris, Éditions de Minuit, 1985.

Viala Alain, La France Galante, Paris, PUF, 2008.

Études sur l’individu, le moi, l’identité personnelle.

Berkman Gisèle et Jacot-Grapa Caroline (dir.), Archéologie du moi, PUV, Saint-Denis, 2009.

Coleman Janet (dir.), L’Individu dans la théorie politique et la pratique, Paris, PUF, 1996.

Condé Michel, Genèse de l’individualisme romantique. Esquisse historique de l’évolution du roman en France du dix-huitième au dix-neuvième siècle, Tübingen, Niemeyer « Mimesis », n° 7, 1989.

David Christian, La Bisexualité psychique, Paris, Payot, 1992.

Démoris René, Le Roman à la première personne, Paris, Armand Colin, 1975.

Freud Sigmund, Trois essais sur la théorie de la sexualité (1905), Paris, Gallimard, 1962.

Freud Sigmund, Cinq psychanalyses (1905-1918), Paris, PUF, 1970.

Freud Sigmund, Métapsychologie, Paris, Gallimard, 1976.

Freud Sigmund, Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1981.

Helvétius Claude-Adrien, De l’Esprit, Paris, Fayard, 1988 (1758).

Hume David, Enquête sur l’entendement humain (1748, sous le titre Essais philosophiques sur l’entendement humain), Paris, Flammarion, 1983.

Lascar Fabrice, « Les Métamorphoses de l’individu », Histoire de la France littéraire. Classicismes, Jean-Charles Darmon et Michel Delon (dir.), Paris, PUF, 2006.

Green André, Narcissisme de vie, narcissisme de mort, Paris, Éditions de Minuit, 1983.

Lecoq Jean-François, L’Individu empêché. Recherche sur les fondements et les limites de la représentation de l’individu dans le premier xviiie siècle, Paris, Champion, 2004.

Le Guen Claude, L’Œdipe originaire, Paris, Payot, 1974.

Locke John, Essai philosophique concernant l’entendement humain, Paris, Vrin, 1989 (1700)

Malherbe Jean-François, Les Crises de l’incertitude. Essais d’éthique critique, Montréal, Liber, 2006.

Mauss Marcel, « Une catégorie de l’esprit humain : la notion de personne, la notion de “moi” », Sociologie et anthropologie, 1950, Paris, PUF, 1968.

Misrahi Robert, Les Figures du moi et la question du sujet depuis la Renaissance, Paris, Armand Colin, 1996.

Naudin Pierre, L’Expérience et le sentiment de la solitude de l’aube des Lumières à la Révolution, Paris, Klincksieck, 1995.

Pardailhe-Galabrun Annick, La Naissance de l’intime. 3 000 foyers parisiens, xve-xviiie siècle, Paris, PUF, 1998.

Renaud Alain, L’Ère de l’individu. Contribution à une histoire de la subjectivité, Paris, Gallimard, 1989.

Rueff Martin, « Morale et mœurs », Dictionnaire européen des Lumières, Michel Delon (dir.), Paris, PUF, « Quadrige », 2007, p. 839-856.

Salaün Franck, Hume. L’Identité personnelle, Paris, PUF, 2003.

Tomès Arnaud, Le Sujet, Paris, Ellipses, 2005.

Van Delft Louis, Littérature et anthropologie. Nature humaine et caractère à l’âge classique, Paris, PUF, 1993.

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540