Version classiqueVersion mobile

Les catharismes

 | 
Pilar Jiménez-Sanchez

Première partie. Un « dualisme informel » dans l’Occident chrétien (xie-xiie siècles)

Chapitre II. Un dualisme endogène à la chrétienté latine

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si comme nous venons de le montrer, l’hypothèse sur l’origine orientale de la dissidence cathare a été soigneusement élaborée par les polémistes médiévaux à partir de la seconde moitié du xiie siècle, je propose de revenir sur le contexte historique mouvementé dans lequel sont rédigés les premiers témoignages dénonçant l’apparition d’hérétiques dans l’Occident médiéval au début du xie siècle car c’est, en effet, dans ce contexte-là que les historiens, de Jacques Bénigne Bossuet jusqu’à nos jours pour certains, ont situé chronologiquement l’apparition de la dissidence cathare.

Actuellement, la thèse la plus répandue est celle qui présente la naissance du catharisme en Occident autour de l’an Mil, comme étant la conséquence du travail de prédication et d’endoctrinement des missionnaires bogomiles1, certains hérétiques du début du xie siècle apparaissant déjà comme les adeptes occidentaux d’une contre-Église dont les origines orientales, bogomiles plus précisément, remonteraient au xe s...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search