Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sièges de Rhodes

 | 
Nicolas Faucherre
, 
Isabelle Pimouguet-Pédarros

Par les mots et par l’image

Le triomphe des chevaliers de Rhodes en 1480

Laurent Vissière

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Durant l’été 1480, les Ottomans déployèrent des forces considérables pour s’emparer de la cité de Rhodes, qui représentait un défi à leur puissance, mais pour la première fois depuis bien longtemps, ils subirent un échec retentissant. L’histoire de ce siège est célèbre : aux yeux des contemporains, la défaite ottomane pouvait représenter un tournant dans la longue histoire de l’invasion turque, marquée par une succession de fiascos horrifiques ; aux yeux des historiens modernes, le siège apparaît plutôt comme un beau morceau d’histoire bataille – genre qui ne déplaît guère aux Anglo-Saxons, mais a longtemps inspiré une réticence irrationnelle aux Français.

Cela dit, l’affaire du siège semble bien documentée, dans la mesure où le vice-chancelier de l’ordre des Hospitaliers, Guillaume Caoursin, en a laissé une relation élégante, écrite en latin, mais aussitôt traduite dans les principales langues européennes et diffusée par un grand nombre d’éditions incunables1. Le plus beau manuscrit...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540