Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sièges de Rhodes

 | 
Nicolas Faucherre
, 
Isabelle Pimouguet-Pédarros

Les sièges de Rhodes à l’époque médiévale

Nicolas Prouteau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le terme de poliorcétique fut employé dans l’Antiquité par les auteurs grecs comme Thucydide, Démosthène où Isocrate pour désigner l’art de la prise des villes (polis – orketoï poliorcmticav). Bien que cette activité ne soit pas liée à l’initiative d’un prince en particulier, le terme fut ajouté sous sa forme adjective, « poliorcète », au nom du roi grec Démétrius. Ce dernier est connu pour avoir renouvelé par des innovations sensibles, le parc de machinerie de siège de l’armée et notamment lors du siège de Rhodes en 304 av. J.-C.1.

Néanmoins, on ne saurait confondre « poliorcétique » et « art des sièges ». Le premier est un usage surtout antique qui renvoie à l’attaque des villes et possède chez certains auteurs grecs de nombreuses nuances2. Le second désigne l’ensemble des opérations et des travaux qu’entreprend une armée ennemie pour s’emparer d’une ville ou d’une place-forte. Le terme poliorcétique possède enfin un sens plus étendu que celui qu’il a d’habitude, signifiant à la fo...

Auteur

ATER, Université de Nantes

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540