Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'éveil des Muses

 | 
François Moureau
, 
Madeleine Bertaud
, 
Catriona Seth

Lettre à Édouard Guitton

Jean Deprun

Texte intégral

1Printemps 2001

2Cher Édouard Guitton,

3Cher ami,

4Ce livre est vôtre à plus d’un titre. Ses auteurs suivent l’impulsion que vous avez donnée, marchent dans des voies par vous tracées, œuvrent dans l’esprit de patience et de scrupule qui anima naguère votre monumental Delille. Guidés par la logique du cœur, ils vous montrent leur gratitude. Bref, vous êtes ici, comme eût dit Aristote, cause matérielle, formelle, efficiente et finale.

5Rien, pourtant, dans ces pages ne sent le démarquage ou le pastiche. Chacun est resté lui-même, jouant pour vous en nouveau Jongleur de Notre-Dame ses meilleurs tours. Aussi le sommaire de ce volume distingue-t-il, selon la vocation de chacun, des études d’écriture, des évocations de figures, des commentaires de textes curieux ou prestigieux. Mieux encore : ce recueil est, par ses objets, intercontinental et interséculaire. L’abbé Beuf, étonné qu’on parle enfin de lui, y coudoie M. de Voltaire, homme-phare. La Fontaine y voisine avec Ulrich Guttinguer, la poésie du cœur avec celle, plus futile, des curiosa. Les grands éponymes de notre Société alternent avec d’humbles minores. Nos projecteurs se braquent sur l’Ancien et le Nouveau Monde, changeant le lecteur en explorateur. Par la grâce de la poésie, ce volume est une œuvre ouverte.

6Ouverte sur un horizon de joie ? Nous l’avions cru. La Némésis, hélas, nous a détrompés. Depuis le 26 février dernier, René Pomeau, notre Président d’honneur, n’est plus. Il avait accepté de préfacer ce livre. Il l’eût fait, sans nul doute, à sa manière inimitable, dans son style ailé d’homme des Lumières. Notre Société lui rendra hommage dans un de ses prochains Cahiers. Dès maintenant nous disons à ce maître aimé : à toujours, René Pomeau ! À vous, cher Édouard Guitton, cher ami et maître d’œuvre, nous disons : de tout cœur, merci !

© Presses universitaires de Rennes, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540