Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ouvriers bretons

 | 
Vincent Porhel

Chapitre I. Le dernier conflit des Forges d’Hennebont (1966)

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quand le 14 juin 1966, une manifestation des femmes des ouvriers des Forges entame sa marche vers Lorient accompagnée par le curé, les maires socialiste d’Inzinzac-Lochrist et communiste d’Hennebont, la bataille des Forges, entamée depuis 1957, trouve son aboutissement. Symboliquement, ce ne sont plus les syndicalistes, les acteurs ouvriers ou les notables régionaux qui mènent la manifestation, mais les « laissés-pour-compte » du grand combat mené de part et d’autre au nom de la modernité. Un prêtre, témoin d’une Église historiquement peu à son aise dans le climat rouge des Forges, les deux maires des communes jumelles, opposés politiquement, mais solidaires dans la lutte, les femmes et les enfants enfin, population marginalisée dans cet univers d’hommes forts. Point d’ouvrier et de syndicaliste : tout est déjà joué, et comme le dit, quarante ans après, ce fataliste lamineur retraité dans le calme de son jardin surplombant le vide qui a été les Forges : « C’était fait pour fermer. »...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540