Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Frontières oubliées, frontières retrouvées

 | 
Michel Catala
, 
Dominique Le Page
, 
Jean-Claude Meuret

Deuxième partie. Conceptions et constructions de la frontière

Des frontières aux marches de la mer : l’intégration des espaces maritimes à l’Europe

Julien Gardaix

Résumé

L’établissement des frontières maritimes a été organisé par l’ONU lors de la conférence de Montego Bay en 1982. De nouvelles frontières, construites selon des normes universelles, encadrent la souveraineté de chaque État. L’exploitation des mers est conditionnée, tandis que le transport maritime international demeure obligatoire. Les emprises nationales et les intérêts mondiaux limitent l’intégration de l’Union européenne aux problématiques maritimes. L’Union a des difficultés à s’imposer face à des enjeux inscrits dans les frontières maritimes.

The decisions on maritime boundaries have been organized by the UN during the conference of Montego Bay in 1982. New boundaries, built under universal standards, regulate the sovereignty of each State. The exploitation of the seas is determined, while international shipping remains mandatory. National divisions and international interests limit the integration of the European Union to maritime issues. The EU has difficulty in managing the issues listed in the maritime borders.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La place des espaces maritimes en Europe et dans le monde a fortement évolué en un peu plus d’un siècle. Par leurs dangers, les mers et les océans ont été considérés comme hostiles aux entreprises humaines. Loin de se décourager, les hommes ont vite compris les intérêts à les dominer malgré des capacités techniques réduites et des croyances populaires tenaces. Les littoraux ont longtemps symbolisé la limite entre le monde terrestre et le monde marin. Cette première frontière s’est estompée grâce aux progrès nautiques des XIXe et XXe siècles. Les usages des mers et des océans se sont généralisés jusqu’à leur dépendance aux espaces terrestres proches. Plusieurs conventions internationales ont entrepris de résoudre une intégration inégale et injuste des espaces maritimes. L’établissement international de frontières maritimes a canalisé le rapprochement des espaces maritimes aux terres voisines.

Les États européens ont dépassé les contraintes imposées par ces limites pour en assimiler le...

Auteur

Docteur en Géographie, université de Bordeaux

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540