Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Frontières oubliées, frontières retrouvées

 | 
Michel Catala
, 
Dominique Le Page
, 
Jean-Claude Meuret

Deuxième partie. Conceptions et constructions de la frontière

La fabrication du frontalier lors du traité des Pyrénées (1659) : la création des États modernes et la réutilisation de limites historiques

Oscar Jané

Résumé

En pleine commémoration du 350e anniversaire du traité des Pyrénées partout en Europe sous forme de colloques ou rencontres scientifiques (Paris, Barcelone, Luxembourg, etc.), l’idée de frontière se présente bien en vogue. Au sein d’une Europe qui parie pour les contacts transfrontaliers et les liens historiques et économiques, l’analyse et l’explication du modèle frontalier franco-espagnol ou plutôt multilatéral au-delà des a priori et réalités acceptés peut permettre de mieux comprendre le poids et le pouvoir que ces frontières ont octroyé pendant des décennies aux États qui se sont créés. Souveraineté, utilisation de nouveaux concepts à l’époque, réutilisation des pactes et de la mémoire collective afin d’enraciner le pouvoir d’État – et la culture de son pouvoir – sont quelques éléments qui apparaissent dans cette configuration, depuis la politique du XVIIe siècle jusqu’à l’historiographie contemporaine.

As we are commemorating the 350th anniversary of the Treaty of the Pyrenees through symposiums or scientific meetings all around Europe (Paris, Barcelona, Luxembourg), the idea of frontier is in fashion. Within a Europe which gambles on cross-border contacts and historical and economic links, the analysis and the understanding of the Franco-Spanish, or rather multilateral, example – beyond the admitted prejudice and realities – enables one to understand better the weight and the power these frontiers gave the states that have been created for decades. Sovereignty, the use of new concepts at the time, the reuse of pacts and collective memory so as to deeply root the power of the state – and the culture of its power – are some of the elements that come to light in this configuration, from the seventeenth-century policy to the contemporary historiography.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 2009, en pleine commémoration du 350e anniversaire du traité des Pyrénées, partout en Europe, sous forme de colloques ou de rencontres scientifiques (Paris, Barcelone, Luxembourg, Perpignan, etc.), l’idée de frontière a bénéficié d’un traitement particulier et intense. Le colloque qui s’est tenu à Châteaubriant en 2010 est une nouvelle preuve de l’intérêt que suscite le thème. Il peut sembler paradoxal au sein d’une Europe qui mise sur les contacts transfrontaliers et qui tend à effacer les barrières entre les pays d’évoquer le traité des Pyrénées qui est connu comme le premier traité à avoir établi une frontière entre deux États mais aussi à avoir permis l’émergence d’un nouvel ordre européen d’un point de vue diplomatique, militaire, politique mais avec aussi des effets sociaux et culturels. La signature de ce traité ne constitue pourtant qu’une étape dans un long processus et si l’établissement d’une frontière exige un accord diplomatique, il faut aussi des conditions historiq...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540