Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Frontières oubliées, frontières retrouvées

 | 
Michel Catala
, 
Dominique Le Page
, 
Jean-Claude Meuret

Deuxième partie. Conceptions et constructions de la frontière

Frontières et ordres militaires dans le monde latin au Moyen Âge

Philippe Josserand

Zusammenfassung

Au Moyen Âge déjà, bien des représentations littéraires et iconographiques associaient les ordres militaires à la frontière, à celle dont il était d’usage de parler au singulier qui séparait le domaine latin du monde des Infidèles. Là, les Templiers, les Teutoniques et leurs homologues étaient tenus pour lutter inlassablement au service de l’expansion et de la défense de la foi chrétienne. Pareille vision n’est pas entièrement fausse, mais elle est très réductrice, car sur les frontières de l’Europe médiévale les frères ont œuvré à la protection des espaces conquis, mais aussi à leur peuplement, à leur fortification et à leur intégration dans des structures politiques nouvelles, mettant en action, le cas échéant, des missions de médiation voire de paix tant à l’intérieur du monde latin qu’entre chrétiens et musulmans.

As early as in the Middle Ages, many literary as well iconographical representations associated the military orders with the frontier – the word was then used in the singular and referred to the separation between the Latin world and the territories of the Infidels. There, the Templars, the Teutonic Knights and their peers were regarded as untiringly fighting for the expansion and defence of the Christian faith. Such a vision is not entirely wrong, but it is very reducing: on the borders of medieval Europe, the brethren worked for the protection of conquered spaces, but also for their settlement, fortification, and integration into new political structures, undertaking, if need be, missions of mediation or even peace both within the Latin world and between Christians and Muslims.

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

Au Moyen Âge déjà, bien des représentations littéraires et iconographiques associaient de façon étroite les ordres militaires à la frontière, à celle dont il était d’usage de parler au singulier, c’est-à-dire dans l’esprit du temps à la ligne de fracture séparant l’orbe latin du territoire des Infidèles. Dans cet espace, les frères des milices étaient tenus de lutter inlassablement au service de la défense et de l’expansion de la foi chrétienne. Jouant d’une telle image en d’infinies variations, l’historiographie traditionnelle a bâti depuis l’époque moderne un cliché que trop de publications commerciales reprennent aujourd’hui à l’envi sans le questionner. Dans cette lecture de l’histoire médiévale des ordres militaires privilégiant la guerre tout n’est bien sûr pas faux, mais le rapport des frères à la frontière s’avère en réalité beaucoup plus complexe et plus riche. Celle-ci, comme Pierre Toubert l’a justement souligné, n’était au Moyen Âge linéaire que par abstraction1. En tant...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540