Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Frontières oubliées, frontières retrouvées

 | 
Michel Catala
, 
Dominique Le Page
, 
Jean-Claude Meuret

Première partie. Aux marges de la Bretagne

La perception de la frontière bretonne au xve siècle d’après les comptes de miseurs de la ville de Rennes

René Cintré

Résumé

Bien que située à plus de cinquante de kilomètres de la frontière, Rennes, au XVe siècle, eut à subir les conséquences de cette proximité. Dès lors, ce qui frappe, c’est la manière dont ses habitants vécurent face aux événements qui se déroulèrent au contact des forteresses de première ligne, frappées à plusieurs reprises par la guerre : surmonter la peur, renforcer les défenses, accueillir les réfugiés, assurer le ravitaillement, supporter les retombées des dérèglements économiques… Autant de préoccupations qui transparaissent dans les archives de la ville et témoignent de son regard entièrement tourné vers l’horizon frontalier, rétablissant ainsi les marches dans leur plus grande épaisseur, bien au-delà des secteurs de Fougères, de Vitré, de La Guerche, de Châteaubriant et d’Ancenis.

In the 15th century, Rennes was to suffer from the proximity of the border in spite of being located over 30 miles away from it. What is striking is the way its people went through the events going on around the front line strongholds which were attacked on several occasions: overcoming fear, reinforcing defence lines, sheltering refugees, supplying the troops, putting up with the consequences of economic disruptions. Signs of all of this are to be found in the city archives: they testify to the city’s interest in its border line, thus giving the borders their extended reality, far beyond the districts of Fougères, Vitré, La Guerche, Châteaubriant and Ancenis.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La ville de Rennes possède une série tout à fait exceptionnelle de comptes de miseurs pour la période du XVe siècle. Les recettes et les dépenses de la municipalité y sont enregistrées, fournissant à l’historien un grand nombre de renseignements sur la vie urbaine, telle que s’est employé à la décrire Jean-Pierre Leguay à l’occasion de ses nombreux travaux1… Mais tel n’est pas notre propos. De manière plus spécifique, l’objet de notre étude portera sur l’interprétation des indices s’attachant à présenter cette même ville de Rennes comme « une ville frontière » ; à la restituer dans son contexte particulier et dans celui des marches de Bretagne, à l’intérieur desquelles elle ne pouvait manquer de s’inscrire, en tant que principale cité fortifiée de la partie nord-orientale du duché. Plusieurs interrogations viennent spontanément à l’esprit. Comment, à travers ces indices, la perception de cette situation s’opéra-t-elle, tandis que se cristallisèrent sur la frontière proprement dite l...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540