Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Loti en son temps

Remerciements

François Chappé

Texte intégral

1L’association “Loti-Paimpol” ne simule pas la fausse modestie en minaudant qu’elle n’est pour rien dans le succès de cette “Semaine Loti” de juillet 1993. La publication de ces actes, traces indélébiles de cette fête du cœur et de l’esprit, lui procure bien des satisfactions auxquelles s’ajoute le plaisir non retenu qu’elle éprouve à remercier celles et ceux qui, individuellement ou collectivement, ont permis que Paimpol célèbre à l’écart du folklore dégradant une de ses grandes figures emblématiques.

2Si la Mairie de Paimpol, “l’Association des Amis de Pierre Loti” et les membres du Comité de parrainage n’avaient pas “fait cas” de l’idée de cette “Semaine”, elle n’aurait pas eu lieu. Merci à eux.

3L’association remercie ceux dont les promesses financières ont permis la programmation de cette semaine :

4La Mairie de Paimpol, le Pays côtier : Trégor - Goëlo, le Conseil général des Côtes-d’Armor, le Conseil régional de Bretagne, la D.R.A.C. de Bretagne, le Secrétariat d’État à la Mer et tout particulièrement Charles Josselin, la Lyonnaise des Eaux et les sociétés de son groupe : Dumez, G.T.M., l’entreprise Jean Lefebvre, T.P.R., avec un merci particulier au catalyseur paimpolais de cette aide, Yves Geffroy.

5Elle remercie ceux qui ont tenu leurs promesses, c’est-à-dire les mêmes auxquels se sont adjoints les mécènes paimpolais :

6Centre Leclerc - Paimpol, Citroën - Paimpol, Crédit Agricole Paimpol, Crédit Maritime - Paimpol, Le Lyonnais Marine - Paimpol, Mammouth - Paimpol, Mutuelles du Mans - Paimpol, Renault - Paimpol, Sapia - Paimpol.

7L’animation culturelle qui a été organisée autour du colloque a bénéficié de concours que le public a fort appréciés :

8Musée de la Marine de Paris, Musée Saint-Pierre d’Oléron, Musée de Poitiers, Musée de la Mer de Paimpol, Cinémathèque de Bretagne, Galerie Régine Lussan de Paris, la Librairie Bateau-Livre de Paimpol.

9Cette semaine Loti a par ailleurs accueilli des artistes créateurs paimpolais qui, par leur talent affable ont honoré Paimpol : Anne-Marie Ollivier-Henry, J.P. Cadic, J.D. Pasquet, le groupe musical Agapanthe.

10La grande gentillesse et le remarquable talent de François Perhirin font de lui un vrai Paimpolais.

11Les concerts, vernissages, inaugurations se sont déroulés dans un environnement à la fois agréable et prestigieux. Que soient remerciés ceux qui ont contribué par leur présence ou leur concours à la confection de ce double label : Monsieur le Curé de Paimpol, l’Amiral Merveilleux du Vignaux, l’équipe du Musée de la Mer.

12Beaucoup de Paimpolais, individuellement ou collectivement, ont milité pour que cette "Semaine Loti" soit une réussite intellectuelle et conviviale. Merci à tous les bénévoles qui ont entouré Mesdames et Messieurs Lebas, Lannou, Goarin, Kervella, Lambert, aux membres du Comité de Kérity, de Paimpol-Accueil, de l’A.P.A.C., de l’Association des Amis du Musée de la Mer, de la Croix-Rouge, tout particulièrement aux jeunes Paimpolais et estivants qui ont apporté leur enthousiasme actif et désintéressé à la cause lotienne.

13Merci à la presse écrite (Ouest-France, le Télégramme) d’avoir commenté nos efforts au milieu d’une saison touristique qui sollicite particulièrement les journalistes. Les Paimpolais ont apprécié la remarquable prestation culturelle de la “Presse d’Armor”.

14Un colloque, c’est à la fois des débats et un lieu de débats. Il ne me paraît pas indécent d’associer dans un même remerciement ceux qui ont contribué à la qualité de l’accueil sur le lieu du colloque, à savoir toute l’équipe de l’I.M.H.R. de Paimpol et les services techniques de la ville, et ceux qui ont assuré la qualité intellectuelle et humaine de ce colloque à savoir tous les intervenants. Parmi eux, bien entendu les communicants invités, compétents et chaleureux, mais aussi ceux qui depuis la salle ont nourri un dialogue fécond parmi lesquels Monsieur Max Querrien et Monseigneur Kerlévéo “spectateurs engagés” et le très regretté Pierre Pierre-Loti-Viaud.

15Le Président enfin s’autorise à adresser trois remerciements spécifiques aux Presses Universitaires de Rennes, aux Paimpolais qui se sont déplacés à l’I.M.H.R., bravant les rumeurs démagogiques selon lesquelles “tout ça n’était pas pour eux”, à ses coéquipiers avec qui il a eu un immense plaisir à travailler pour que Paimpol soit une fois encore le lieu de la fête intelligente.

© Presses universitaires de Rennes, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540