Version classiqueVersion mobile

Le temps des lettres

 | 
Francine Dugast-Portes
, 
Michèle Touret

Traversées génériques : la poésie

La poésie au xxe siècle : des avant-gardes à la surréflexion

Jean-Pierre Zubiate

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Plusieurs tentations se partagent les lectures à visée générale de la poésie du xxe siècle. La plus répandue a trait à la définition d’une filiation qu’illustrerait le mot de modernité. Avec Baudelaire pour Messie, Rimbaud et Mallarmé pour apôtres. Eventuellement Lautréamont. Effet de cette lecture : le gommage des différenciations historiques au cœur de la modernité poétique, l’établissement de panoramas qui opposent les héritiers des uns ou des autres et, du coup, la description d’un genre constitué d’étoiles réalisant « le » moderne hors de tout rapport au siècle. Il y aurait ainsi la région rimbaldienne (Dada, Artaud, les surréalistes, Cendrars, Claudel) et la région mallarméenne, où la nature serait moins exubérante et l’air raréfié (et que se partageraient ceux que Jean-Claude Pinson nomme les « textualistes1 »). Et les versants opposés se rejoindraient sur certains tertres, comme le mont Saint-John, entre terre et texte.

Quoiqu’opératoire, cette approche ne laisse pas de rendr...

© Presses universitaires de Rennes, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search