Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

La langue française : de rencontres en partages

 | 
Françoise Argod-Dutard

Introduction

Françoise Argod-Dutard

Testo integrale

1Les Lyriades 2008 iront des Rencontres de la langue, présidées par Jean-Luc Jaunet, délégué académique à l’évaluation et à la pédagogie du rectorat de Nantes et président du comité pédagogique des Lyriades, aux Rencontres de chacun avec son français maternel, plus intime et personnel, sous la présidence de madame Henriette Walter qui, fidèlement, accompagne nos Lyriades. Professeur honoraire de l’université de Rennes II, membre du Conseil supérieur et du Conseil international de la langue française, Madame Walter est auteur de nombreux livres qui ont contribué à faire partager les savoirs universitaires à tous. Nous irons ensuite vers les Rencontres de mots dans la langue littéraire, sous la présidence de Julien Kilanga-Musinde, chef de la division de la langue française et des langues partenaires de l’Organisation internationale de la Francophonie.

2C’est un vaste programme qui réunit les compétences des spécialistes de la région et des universitaires de France, mais aussi celles des représentants des principaux organismes qui défendent et illustrent la langue française – Monsieur Xavier North, délégué général à la langue française et aux langues de France, Monsieur Clément Duhaime, représenté par monsieur Kilanga de l’Organisation internationale de la Francophonie et monsieur Paul Desneuf, recteur de l’Académie de Nantes – mais aussi des praticiens de la langue : enseignants et élèves, inspecteurs de l’Éducation nationale, chefs d’entreprises, sans oublier les journalistes et les éditeurs, comme Claude Riva, directeur de la rédaction de « L’École des Lettres », bien connu de tous les enseignants.

3Mais ces rencontres, placées sous le haut patronage de l’Académie française, manqueraient leur but si elles n’étaient soutenues par le ministère de l’Éducation Nationale. C’est grâce à Pascal Charvet, Inspecteur général des lettres, à Jean-Luc Jaunet, notamment, et aux inspecteurs régionaux de l’Académie de Nantes, que ces rencontres ont pu être un lieu de partage linguistique pour les enseignants de la région qui ont eu, à cette occasion, un séminaire de formation continue sur le lexique.

4Enfin, sans les écrivains d’hier qui ont si bien illustré notre langue, Joachim Du Bellay, Julien Gracq, qui feront l’objet de deux tables rondes, mais aussi et surtout nos grands écrivains d’aujourd’hui, qui sont parmi nous, tout au long de ces journées, Les Lyriades seraient sans doute ternes. Nous avons en effet l’immense honneur d’accueillir deux grands écrivains contemporains : Amin Maalouf et Naïm Kattan. Auteur d’une quarantaine d’ouvrages – essais, critiques, pièces de théâtre, romans et nouvelles -, couronnés par de nombreux prix littéraires, dont le prix Athanase David pour l’ensemble de son œuvre et celui du Conseil international d’Études francophones, Naïm Kattan est auteur de nombreux romans qui jettent un pont entre l’Orient et l’Occident et n’a pas hésité à traverser l’Atlantique pour être des nôtres. Nous sommes enfin tout à fait honorés et enchantés de recevoir aujourd’hui à Liré, monsieur Amin Maalouf qui a accepté de présider nos Lyriades de la langue française et nous a fait l’amabilité de nous consacrer deux jours, alors qu’il est absorbé par la création d’une nouvelle œuvre littéraire. Cet immense écrivain n’est plus à présenter car nous connaissons, tous, ses ouvrages, couronnés par les suffrages du public et les prix littéraires, notamment le Goncourt, mais il me reste à le remercier très vivement et chaleureusement de nous accompagner pour ces journées de rencontres et de partages linguistiques.

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540