Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Usages et théories de la fiction

 | 
Françoise Lavocat

Les auteurs

Testo integrale

1Ariane Bayle, maître de conférences en littérature comparée à l'université de Bourgogne, a soutenu en 2002 une thèse de littérature comparée portant sur les rapports de la fiction romanesque et de la rhétorique du boniment au xvie siècle, à paraître chez Droz en 2005. Ses activités de recherche actuelles portent sur la littérature et la médecine à l'époque moderne. Elle a publié « l'instrumentalisation commerciale du récit de vie dans L'Erbolato de l'Arioste », colloque international pluridisciplinaire Récit de mort, récit de vie à la Renaissance en Europe, Actes à paraître en 2005 ; « Enjeux génériques de la théâtralité dans les romans de Rabelais ». Actes du colloque de Lyon II (11 au 12 octobre 2002), M. Clément et P Mounier (dir.), Y a-t-il un roman en France au xvie

siècle ?

2Florence de Chalonge est maître de conférences en littérature française (Théories littéraires) à l'université de Lille III. Elle étudie des questions de poétique, particulièrement celles liées au récit (énonciation narrative, espace), ainsi que les relations de la poétique avec la linguistique, la pragmatique et la phénoménologie. Spécialiste de Marguerite Duras, elle a aussi publié plusieurs articles dans Critique, Littérature et Poétique. À paraître en 2004 un ouvrage intitulé Hauts lieux : espace et récit de fiction à travers le cycle indien de Marguerite Duras aux Presses universitaires du Septentrion, coll. « Objet ».

3Mathieu de La Gorce termine actuellement une thèse sur la « rhétorique iconoclaste » du Tableau des diffèrens de la religion, de Philippe de Marnix de Sainte-Aldegonde (Bruxelles, 1538-Leyde, 1598), sous la dir. de François Lecercle. Agrégé, ancien élève de l'ENS de Fontenay-Saint Cloud, il enseigne depuis 1999 à l'Université Paris 7- Denis-Diderot et a publié « Le ton prophétique dans quelques satires protestantes du xvie siècle (Marnix, Estienne, Viret, d'Aubigné) », in La Nouvelle Revue du xviesiècle, n° 21/1 , 2003, « Dire le futur », dir. 1. Pantin, p. 57-88.

4Anne Duprat est maître de conférences en littérature comparée à Paris IV-Sorbonne. Domaine d'études : littératures européennes de la Renaissance et du xviie siècle, théorie de la fiction, histoire et circulation des mythes. Publie depuis 1995 essais, traductions, nouvelles et romans. Ouvrages récents : Visions d'enfer ; une anthologie, textes réunis et présentés, avec un essai introductif et des notes, 430 p., à paraître Macula, coll. « Argô » ; Théorie de la fiction en France au xviiesiècle, Genève, Droz ; Daniel Heinsius, La Constitution de la Tragédie (1611), trad., introd. et notes, Genève, Droz, coll. « Travaux du grand siècle », 2000, 351 p. ; Pétrarque, Contre la bonne et la mauvaise fortune (1366), trad., présent. et notes, Payot-Rivages, 267 p. , 2001 ; Andrea Piccolomini (pape Pie II), Lettre à Mahomet II (1461), trad., présent. et notes, PayotRivages, 177 p., 2002 ; « De la vraisemblance », art. réunis par A. Duprat, in M. Baschera, P. Dumont, A. Duprat et D. Souiller (dir.), Vraisemblance et représentation au xvie siècle, Dijon, éd. CICE, coll. « Littérature Comparée », 2004 ; J. Chapelain (1595-1673), Opuscules théoriques, rééd. avec introd.et notes, Droz, à paraître.

5Jacques Dürrenmatt est professeur de stylistique et poétique à l'université de Toulouse Le Mirail. À la suite d'une thèse soutenue à la Sorbonne Nouvelle et consacrée au rôle de la ponctuation dans les œuvres artistiques, il a publié plusieurs ouvrages (Bien coupé, mal cousu, Presses universitaires de Vincennes, 1998 ; Le Vertige du vague, Kimé, 2001 ; La Métaphore, Champion 2002) consacrés aux questions soulevées par la division et la fragmentation du texte littéraire ou aux utilisations esthétiques de l'ambiguïté linguistique. De nombreux articles qui tentent de saisir le goût affiché par l'époque romantique pour expérimentation, excentricité et monstruosité lisibles autant que visibles sont parus dans Poétique, L'information grammaticale, La Licorne, Champs du signe, etc. À paraître en 2004 chez Belin une Stylistique de la poésie.

6Laurence Giavarini est maître de conférences en littérature française (xvie-xviie siècles) à l'université de Bourgogne. Après une thèse sur la littérature pastorale, elle a publié une édition critique de La Sylvanire d'Honoré d'Urfé (Toulouse, Société de Littératures Classiques), et une vingtaine d'articles sur la pastorale (modes de transmission de la topique, questions de genre, éthique et esthétique de la langue), sur les rapports entre mélancolie et représentation au xviie siècle (dans la tragédie racinienne notamment) , sur les usages de la notion d'expérience. Elle prépare une traduction et une édition de quelques textes de la querelle du Pastor Fido de Guarini (Champion), participe à l'édition de la Bibliothèque Française de Charles Sorel (Champion)

7Guiomar Haucœur est maître de conférences en littérature comparée à l'université Paris 7- Denis Diderot. Elle est l'auteur d'un ouvrage sur la poétique de la nouvelle en Espagne et en France au xviie siècle qui doit paraître prochainement aux éditions Champion. Ses travaux portent sur la réception française de la littérature espagnole du siècle d'or et sur des questions plus générales de poétique romanesque aux xviie et xviiie siècles.

8Françoise Lavocat est professeur de littérature comparée à l'université Paris 7 -Denis Diderot et membre junior de l'Institut Universitaire de France. Elle est responsable du groupe de recherches CLAM (Centre de recherches comparatistes sur les littératures anciennes et modernes). Elle a notamment publié Arcadies Malheureuses, aux origines du roman moderne(Paris, champion, 1999), La Syrinx au bûcher, Pan et les satyres à la Renaissance et à l'âge baroque (Genève, Droz, 2004, sous presses) ainsi qu'une trentaine d'articles sur la pastorale, les rapports entre danse et littérature, le théâtre et le roman aux xvie et xvii siècles.

9Orto Pfersmann, professeur à l'université de Paris l Panthéon-Sorbonne. Ombreuses publications dans les domaines de la philosophie analytique du droit (nature et structure du système juridique, argumentation, interprétation) et du droit constitutionnel comparé, dont notamment : sous sa dir. avec G. Timsit, Raisonnement juridique et interprétation, Paris, Publications de la Sorbonne, 2001 ; « Pour une typologie modale de classes de validité normative », in Jean-Luc Petit (dir.), « La Querelle des normes. Hommage à Georg Henrik von Wright », Cahiers de philosophie politique et juridique de l'université de Caen, n° 27, 1995, p. 69-113 ; « Le droit comparé comme interprétation et comme théorie du droit », Revue Internationale de Droit Comparé, 2001, p. 275-288 ; « Contre le néo-réalisme. Pour un débat sur l'interprétation », Revue Française de Droit Constitutionnel, n° 50, 2002, p. 279-334, n° 52, 2002, p. 789-836 ; Analisi e Diritto, 2001, p. 231-284 ; « De l'impossibilité du changement de sens de la constitution », in Mélanges Pierre Pactet, Paris, Dalloz, 2003, p. 353-374.

10Lise Wajeman est maître de conférences à l'université d'Aix-Marseille 1. Elle a publié, entre autres : « Création de la femme, invention de la peinture », in J .-c. Schmitt (dir.) , Eve 6 Pandora, Paris, Gallimard, 2001, p. 163 à 185 ; {{ Passer (outre) le péché originel ? Quand Hans Baldung Grien et Henri et Cornelius Agrippa de Nertesheim retravaillent la Genèse », in D. Mortier et C. Foucrier (dir.), Frontières et passages, Rouen, Publications de l'Université de Rouen, 1999, p. 421 à 434. Sa thèse, La Parole d'Adam, le corps d'Ève. Les premiers parents lors du péché originel dans les textes et les images au xvie siècle en France, Allemagne, Italie, est en cours d'édition pour la collection « Les Seuils de la modernité », chez Droz.

© Presses universitaires de Rennes, 2004

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Questa pubblicazione digitale è stata realizzata tramite il riconoscimento ottico dei caratteri automatico (OCR).