Versione classicaVersione mobile

Les diagonales du temps

 | 
Bruno Blanckeman

Les auteurs

Testo integrale

1Aurélie Adler : Agrégée de lettres modernes, ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Lyon, prépare une thèse de doctorat à l’université Rennes 2 Haute Bretagne sur les récits de vies marginales et minuscules dans l’œuvre de Pierre Michon, François Bon, Pierre Bergounioux et Annie Ernaux.

2Pierre Bazantay : Professeur de littérature française à l’université Rennes 2. Spécialiste de Raymond Roussel, il a fait paraître avec P. Besnier un Petit Dictionnaire de Locus Solus. Il a en outre établi le manuscrit inédit de Roussel, Les Noces, paru chez Pauvert en 1998 et publié divers articles sur l’œuvre de Raymond Roussel.

3Philippe Berthier, Professeur de littérature française. Après avoir enseigné aux universités de Lyon et de Grenoble, a rejoint Paris III-Sorbonne Nouvelle. Il consacre ses travaux principalement au xixe siècle (Chateaubriand, Balzac, Barbey d’Aurevilly, mais surtout Stendhal, dont il édite les Œuvres romanesques complètes pour la Bibliothèque de la Pléiade). Il s’est aussi intéressé à Gracq, Augiéras, Herbart, Delteil. Ses dernières publications : une édition de Splendeurs et Misères des courtisanes de Balzac (GF) et une Histoire du stendhalisme (Champion).

4Carminella Biondi : Professeur de littérature française à l’université de Bologne. Elle a consacré de nombreux travaux à la littérature esclavagiste et abolitionniste en France au xviiie siècle (Mon frère, tu es mon esclave ! Teorie schiaviste e dibattiti antropologico-razziali nel Settecento francese, 1973 et Ces esclaves sont des hommes. Lotta abolizionista e letteratura negrofila nella Francia del Settecento, 1979). Ses dernières études portent sur l’œuvre de Marguerite Yourcenar (Marguerite Yourcenar ou la quête de perfectionnement, 1997) et d’Édouard Glissant (avec Elena Pessini : Rêver le monde. Écrire le monde. Théorie et narrations d ’ Édouard Glissant, 2004). Elle dirige la revue « Francofonia » et coordonne le Doctorat en littérature francophone.

5Bruno Blanckeman : Professeur de littérature française contemporaine à l’université Rennes 2 Haute Bretagne, auteur de deux essais, Les Fictions singulières, étude du roman contemporain, (Prétexte Éditeur, octobre 2002  ; réédition 2004), Les Récits indécidables : Jean Echenoz, Hervé Guibert, Pascal Quignard (Presses Universitaires du Septentrion, avril 2000  ; réédition 2007). A dirigé plusieurs ouvrages collectifs dont « Lectures de Duras : Le Ravissement de Lol V. Stein, Le Vice-consul, India Song » (Presses Universitaires de Rennes, 2005), « Le Roman français au tournant du xxie siècle » (en collaboration avec Aline Mura-Brunel et Marc Dambre, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2004), « Le Roman français aujourd’hui : transformations-perceptions-mythologies » (collectif sous la direction de Jean-Christophe Millois et Bruno Blanckeman, Prétexte Éditeur, 2004).

6Françoise BonaliFiquet : enseigne la littérature française à l’université de Parme. Seiziémiste de formation, elle a édité les Octonaires sur la Vanité et Inconstance du Monde d’Antoine de Chandieu (Genève, Droz, 1979) et les Lettres à Monsieur et Madame de Falais (Genève, Droz, 1991) de Jean Calvin. Elle est l’auteur de diverses études sur Marguerite Yourcenar (Réception de l’œuvre de Marguerite Yourcenar. Essai de bibliographie chronologique (1922-1994), Tours, SIEY, 1994  ; Marguerite Yourcenar. Fragments d ’ un Album italien, Parme, Battei, 1999, Marguerite Yourcenar l’infanzia ritrovata Parme, Battei, 2004), et d’un ouvrage sur Raymond Jean (Lire Raymond Jean, Publications de l’Université de Provence, 2005).

7Laura Brignoli : chercheur auprès de l’université IULM de Milan, partage ses études entre le xviiie siècle (collaboration à une Antologia Cronologica della Letteratura Francese, collaboration à l’édition critique de l’Essai sur les révolutions de Chateaubriand) et le roman du xxe siècle. Elle a passé son doctorat avec une thèse sur Marguerite Yourcenar (Marguerite Yourcenar et l’esprit d ’ analogie, Pacini, 1996), à laquelle elle a consacré plusieurs articles et une étude monographique (Denier du rêve de M. Yourcenar : la politica, il tempo, la mistica, Le Lettere, 1998). Elle a publié aussi des articles sur le nouveau roman (Robbe-Grillet), l’Oulipo (Bénabou) et sur Olivier Rolin.

8 Jean-Pierre C astellani : Professeur émérite, agrégé d’Espagnol, a enseigné les langues et Cultures Hispaniques du xxe siècle à l’université François-Rabelais de Tours. Spécialiste de la littérature de l’espace autobiographique, vice-président de la SIEY (Société Internationale d’EtudesYourcenariennes) et trésorier de l’AICL (Association Internationale de la Critique Littéraire), il a publié de nombreux ouvrages et articles dans le domaine de la langue et de la littérature française et espagnole ainsi que du discours de la presse et du cinéma dont récemment : Goya en Burdeos de Carlos Saura, coordination, Editions du Temps, 2005, Good bye Rabelais, Figures libres & Almodóvar, Yourcenar, Umbral …,Samuel Tastet, 2006.

9 May C hehab : Maître de conférences à l’université de Nicosie, professeur invité à Princeton, études de lettres françaises, anglaises et américaines, titulaire d’un DEA de Philosophie et d’un doctorat Lettres et Arts. Spécialités : 1 Études de réception : la pensée grecque & la pensée nietzschéenne dans les lettres modernes. 2 Interactions entre la littérature et la science. 3 Poétique : Saint-John Perse. 4 Nouvelle autobiographie : Marguerite Yourcenar.

10Laurent Demanze : agrégé de Lettres classiques, enseignant à l’université Lille 3, il est titulaire d’un doctorat de lettres modernes : Généalogie et filiation : une archéologie mélancolique de soi dans le récit contemporain ( Pierre Bergounioux, Gérard Macé, Pierre Michon, Pascal Quignard ), écrivains auxquels il a consacré plusieurs articles. Il est membre du centre Roman 20-50 et de la Société Internationale d’Études Yourcenariennes.

11Bérengère Deprez : Docteur en langues et littératures romanes de l’université catholique de Louvain, a publié à ce jour une vingtaine d’articles sur l’œuvre de Marguerite Yourcenar, un essai (« Marguerite Yourcenar. Écriture, maternité, démiurgie », PIE/Peter Lang, 2003) et trois volumes d’actes (avec Ana Medeiros, « Marguerite Yourcenar, écritures de l’exil », Academia Bruylant, 1998  ; « La Ville de Marguerite Yourcenar », Bruxelles, Racine, 1999  ; avec Francesca Counihan, « Marguerite Yourcenar. Écriture du pouvoir, pouvoir de l’écriture », PIE/Peter Lang, 2006).

12Elyane Dezon-Jones : a enseigné la littérature française à Barnard College et a Washington University. Elle a publié de nombreux articles sur Proust et des éditions de Du Côté de Guermantes et de Du côté de chez Swann. En collaboration avec Rémy Poignault, elle a publié une étude sur Mémoires d ’ Hadrien dans la collection Balises. Elle a édité Sources II de Marguerite Yourcenar (1999) et coordonné avec Michèle Sarde l’édition de ses lettres inédites 1951-1957 (D ’ Hadrien à Zénon, Gallimard, 2004).

13Catherine Douzou : Maître de conférences à l’université de Lille 3, est spécialiste de la forme narrative brève au xxe siècle. Auteur d’une étude sur Paul Morand (Paul Morand nouvelliste, Champion, 2003), elle a participé à une édition de ses textes (Romans de Paul Morand, Pléiade, 2005) et dirigé quelques publications collectives dont Écritures romanesques de droite au xxesiècle, questions d ’ esthétique et de poétique(Éditions Universitaires de Dijon, 2002). Elle s’intéresse aussi aux mises en scène et en fiction de l’Histoire, aux relations entre récit et théâtre au xxe et xxie siècles.

14Agnès Fayet :termine son doctorat à l’Université de Saint-Etienne au sein du CIEREC. Étudie tout particulièrement les rapports texte-image dans l’œuvre de Yourcenar. A publié plusieurs articles à ce propos ainsi que d’autres concernant la littérature contemporaine. Est co-auteur de l’ouvrage l’album illustré de l’Œuvre au Noir de Marguerite Yourcenar(Coll. « Références », La Renaissance du Livre-Cidmy, Tournai, novembre 2003).

15Pierre-Louis Fort : docteur ès Lettres, chargé de cours à l’université Paris XII-Val de Marne. Il a publié de nombreux articles sur Marguerite Yourcenar, Marguerite Duras, Simone de Beauvoir et Annie Ernaux dans des revues critiques françaises, belges, italiennes et américaines. Il a récemment dirigé un ouvrage collectif sur Marguerite Yourcenar (Marguerite Yourcenar, « Un Certain lundi 8 juin 1903 », L’Harmattan, 2004) et établi des éditions critiques d’Antoine de Saint-Exupéry (Lettre à un otage, coll. Bibliothèque Gallimard, 2003) et Annie Ernaux (Une femme, coll. Bibliothèque Gallimard, 2002 et La Place, coll. « folioplusclassiques », Gallimard, 2006).

16Colette Gaudin : Professeur émérite à l’université de Darthmouth (États-Unis). Elle est l’auteur des ouvrages On Poetic Imagination and Reverie (sur G. Bachelard, avec traductions), 1971 et 1987, et Marguerite Yourcenar. À la surface du temps, Rodopi, 1994. Elle a participé à Longman Anthology of World Literature by Women (1989), et à Columbia History of Twentieth-Century French Thought (2005). Elle a écrit de nombreux articles sur le Surréalisme, Claude Simon, Marguerite Yourcenar.

17Sjef Houppermans : Professeur de littérature française moderne à l’université de Leyde (Pays-Bas). Parmi ses publications figurent des livres sur Roussel, Proust, Beckett, Robbe-Grillet, Ollier et Renaud Camus. Il (co) dirige les revues « Marcel Proust Aujourd’hui » et « Samuel Beckett Today/Aujourd’hui ».

18Anne-Yvonne Julien : Maître de conférences HDR, ancienne élève de l’ENS, enseigne la littérature française à l’université Paris X. Elle travaille sur les écritures de soi au xxe siècle, en particulier sur les textes de Marguerite Yourcenar et de Claude Simon. Elle a publié un ouvrage de synthèse, Marguerite Yourcenar ou la signature de l’arbre, (PUF « Écriture » 2002), des essais Foliothèque sur l’Œuvre au Noir(Gallimard, 1993, réed. 2003) et sur Nouvelles orientales ( 2006 ). Elle a également coordonné un volume d’hommage pour le centenaire de naissance de l’écrivain, Du Mont-Noir aux Monts-Déserts, Les Cahiers de la NRF, Gallimard (2003).

19Sabine Loucif : Associate Professor of French à Hofstra University aux États-Unis. Ses travaux portent sur la réception littéraire et en particulier sur le transfert de la valeur culturelle de la France vers les États-Unis. Elle est l’auteur d’un ouvrage intitulé « À la recherche du canon perdu. L’enseignement de la littérature française dans les universités américaines », PUNM, 2001.

20Stéphane Macé :Maître de conférences à l’université Stendhal-Grenoble III, il enseigne la stylistique, la grammaire et la rhétorique. Il travaille essentiellement sur la littérature pastorale de l’âge baroque (l’Éden perdu, Paris, Champion, 2002  ; édition de l’Entretien des Illustres Bergersde Nicolas Frénicle, Paris, Champion, 1998  ; édition critique des œuvres complètes de Racan, sous presse) et sur la langue des prédicateurs du Grand Siècle.

21André Maindron : Professeur de littérature à l’université de Poitiers, s’est longuement intéressé à l’étude de l’interpénétration réciproque des « sciences médicales » et de la littérature romanesque, en particulier à l’époque et alentour de l’époque romantique ainsi qu’aux écritures féminines. Il est également un des initiateurs de l’enseignement à l’université en France de la littérature française d’Amérique du nord – ainsi que, depuis un quart de siècle, de l’œuvre de Yourcenar.

22Rémy Poignault : Professeur à l’université de Clermont-Ferrand II, Président de la Société Internationale d’Études Yourcenariennes (SIEY), directeur du Centre de Recherches sur les Civilisations Antiques (CRCA) (EA 1000), travaille principalement sur l’historiographie, l’épistolographie et la rhétorique antiques et sur la présence de l’Antiquité à l’époque moderne  ; il est l’auteur de l’Antiquité dans l’œuvre de Marguerite Yourcenar, Littérature, mythe et histoire, Bruxelles, coll. Latomus, 1995  ; il a publié, entre autres, avec Colette Gaudin Marguerite Yourcenar, D ’ Hadrien à Zénon. Correspondance 1951-1956, Gallimard, 2004  ; il a édité plusieurs Actes de colloques sur l’œuvre de Marguerite Yourcenar  ; il dirige le Bulletin de la SIEY, la collection Caesarodunum « Présence de l’Antiquité », ainsi que la collection ERGA du CRCA.

23Vicente TorresMariño : Professeur de langue et littérature françaises à l’université de los Andes de Bogotá. Président de l’Association Colombienne d’Études Yourcenariennes, il a soutenu une thèse de doctorat à l’Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle sur Marguerite Yourcenar. Il est auteur du livre El mundo según Marguerite Yourcenar, a participé à plusieurs colloques internationaux et a écrit des articles pour le bulletin de la Société Internationale d’Études Yourcenariennes

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search