Version classiqueVersion mobile

Les diagonales du temps

 | 
Bruno Blanckeman

Quatrième partie. Le temps des lettres : genèse, avatars, réception de l’œuvre

Devenirs du modèle autobiographique Yourcenarien 1

Aurélie Adler

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il peut sembler paradoxal de parler de « modèle autobiographique » à propos du Labyrinthe du monde de Marguerite Yourcenar tant l’écrivain a dénié à sa trilogie l’appellation d’ » autobiographie » et a émis des réserves quant à la confusion courante entre ses écrits et sa vie. Comme elle le rappelle dans un entretien : « Le public qui cherche des confidences personnelles dans le livre d’un écrivain est un public qui ne sait pas lire 2. » Ce dédain marqué à l’égard de la lecture petite-bourgeoise des œuvres littéraires est aussi une critique intentée au modèle « défraîchi » de l’autobiographie telle qu’elle s’est constituée depuis les Confessions3. En stigmatisant l’écriture comme constitution du « culte de la personnalité », Yourcenar déplace le modèle générique traditionnel et invente un nouveau paradigme de l’écriture de soi qui repose paradoxalement sur une esthétique du décentrement. Le récit autobiographique yourcenarien émarge le moi au profit d’une écriture biographique des a...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search