Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Voix et langues dans la littérature irlandaise

 | 
Stéphane Jousni
, 
Anne Goarzin

Notes sur les auteurs

Texte intégral

Amar Acheraïou

1Docteur ès lettres de l’Université de Paris III, Sorbonne Nouvelle, il a publié de nombreux articles sur Joseph Conrad, Virginia Woolf et James Joyce. Il travaille actuellement sur un ouvrage intitulé Rupture et continuité dans la littérature postcoloniale.

Pascale Amiot-Jouenne

2Maître de conférences à l’Université de Perpignan où elle enseigne la littérature anglaise et irlandaise. Elle est l’auteur d’une thèse consacrée à la poésie d’Austin Clarke, et a publié des articles consacrés notamment à Oscar Wilde, John McGahern, Austin Clarke et Seumas O’Kelly. Membre du comité de rédaction de la revue Etudes Irlandaises, elle a dirigé “Irlande : Insularité, Singularité ?” (PUP, 2001), et coordonne actuellement un ouvrage sur l’autobiographie irlandaise.

Maryvonne Boisseau

3Maître de conférences à l’université de Paris 3 – Sorbonne Nouvelle. Elle enseigne essentiellement la traduction, et est engagée dans des groupes de recherche en traduction et poésie irlandaise. Elle est l’auteur d’une thèse en linguistique et poésie autour de Patrick Kavanagh et Derek Mahon.

Carle Bonafous-Murat

4Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégé d’anglais, auteur d’une thèse sur William Butler Yeats et d’un ouvrage sur Dubliners. Actuellement maître de conférences à l’Université de Paris III (Sorbonne Nouvelle) où il enseigne la littérature irlandaise du xxe siècle ainsi que la littérature anglo-américaine des xixe et xxe siècles.

Bertrand Cardin

5Maître de conférences à l’Université de Caen, il a soutenu sa thèse intitulée « Les nouvelles de John McGahern : une œuvre autour de la thématique du vide » devant cette même université en 1993. Sa recherche porte essentiellement sur la littérature irlandaise contemporaine en prose (romans et nouvelles). Il a publié un certain nombre d’articles sur les œuvres de John McGahern, mais aussi de Bernard MacLaverty, Anne Enright, Frank McCourt, Dermot Bolger, etc.

Michel Flot

6Maître de conférences à l’Université de Paris 6. Il est l’auteur d’une thèse sur les romans de Gerald Griffin. Il a écrit des articles sur les romanciers catholiques irlandais de la première moitié du xixe siècle et le théâtre du xxe siècle (particulièrement les années vingt et trente).

Anne Goarzin

7Maître de conférences à l’Université de Rennes 2. Elle est l’auteur d’un ouvrage sur les romans de John McGahern (Presses universitaires de Rennes, 2001). Elle s’intéresse notamment au roman contemporain, à la question de la récupération et de l’exploitation de l’image dans la littérature ainsi qu’à son rapport avec les arts visuels en Irlande.

Stéphane Jousni

8Maître de conférences à l’Université de Rennes 2. Auteur d’une thèse et d’articles sur “l’encombrant héritage” laissé par Joyce aux romanciers irlandais (entre autres Flann O’Brien, John McGahern et John Banville). Ses recherches actuelles portent sur le réalisme magique et l’influence de Joyce sur le roman latino-américain.

Hélène Lecossois

9Professeur agrégé à l’université de Valenciennes, elle est l’auteur d’une thèse et de plusieurs articles sur le langage dramatique beckettien. Ses recherches portent actuellement sur l’influence de diverses formes théâtrales, telles que le Nô par exemple, sur l’œuvre dramatique de Samuel Beckett.

© Presses universitaires de Rennes, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540