Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sartre devant la presse d’Occupation

Huis clos. Comptes rendus, articles de presse et autres textes ayant paru ou ayant été rédigés sous l’Occupation

Robert Francis

Du Ciel à l’enfer1, Le Réveil du Peuple, 4 juin 1944

Texte intégral

  • 1 Extrait d’un compte rendu qui porte également sur Les Aventures de Gilles d’Henri Ghéon.

1[…] Il ne me reste que quelques lignes pour parler de la nouvelle œuvre de ce naïf professeur de philosophie qu’est M. Sartre. C’est d’ailleurs très suffisant, car chaque fois que M. Sartre lève la jambe quelque part, dans un livre ou sur la scène d’un théâtre, une petite troupe de jeunes gens impubères et de vieillards impuissants se charge d’y venir renifler avant de manifester son contentement en maints articles, gloses et études où la sottise le dispute à l’impudeur.

2Sachez donc que, cette fois, M. Sartre a déposé son petit pipi sur la scène du Vieux-Colombier. Trois personnages, un assassin déserteur, un infanticide et une lesbienne veulent nous faire croire qu’ils sont en enfer. Hélas ! l’enfer est, dit-on, pavé de bonnes intentions. Celles de M. Sartre consistent à nous suggérer qu’il est un auteur profond et neuf, alors que, de toute évidence, sa philosophie de manuel scolaire a déjà été exploitée, il y a une bonne vingtaine d’années, par l’ancienne « avant-garde » littéraire, aujourd'hui percluse et cacochyme.

3Nous y reviendrons sans doute. Disons tour de suite que Mme Gaby Sylvia est aussi nulle dans le personnage de la lesbien ne [sic] que dans celui de Dalila de Sodome et Gomorrhe.

4Le Réveil du Peuple, 4 juin 1944.

Notes

1 Extrait d’un compte rendu qui porte également sur Les Aventures de Gilles d’Henri Ghéon.

© Presses universitaires de Rennes, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540