Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sartre devant la presse d’Occupation

Les Mouches. Comptes rendus, articles de presse et autres textes ayant paru ou ayant été rédigés sous l’Occupation

François Vinneuil

[Extrait du compte rendu du film L’Éternel Retour de Jean Cocteau]

Texte intégral

1Depuis deux ou trois ans, on se livre en France à ces exercices avec une ardeur nouvelle, qui n’échappe pourtant point à la contagion générale de la satire et de l’ignorance. Le désir de se soustraire à un réalisme devenu particulièrement tyrannique pour le théâtre est manifeste chez un homme de grand talent comme Jean Anouilh, auteur de l’admirable Eurydice. Mais, derrière lui, on voit déjà tout un cortège de singes, sorbonnards ou petits jeunes gens promenant avec eux des Orphées, des Orestes aussi prétentieux qu’ennuyeux et inutiles. Trop peu d’œuvres véritables ont illustré le retour d’un phénomène séculaire pour que l’on puisse dire qu’il ne s’agit pas d’un engouement saisonnier. On tente de tourner le dos, par prudence, par timidité, par impuissance, par système, à la plus grande tragédie qu’ait jamais connue le monde et auprès de laquelle, disons-le, l’histoire des Atrides est un bien mince fait divers.

2Je suis partout, 13 octobre 1943.

© Presses universitaires de Rennes, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540