Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sartre devant la presse d’Occupation

Les Mouches. Comptes rendus, articles de presse et autres textes ayant paru ou ayant été rédigés sous l’Occupation

Anon.

L’Officiel du Spectacle, n° 11, 15 juillet 1943

Texte intégral

1Dans Argos, où quinze ans plus tôt Clytemnestre a tué son époux Agamemnon avec la complicité d’Égisthe, son amant, Oreste revient, voyageur inconnu. La ville est infestée de mouches, âmes des morts qui torturent les vivants. Oreste veut revoir sa patrie, et il ne songe pas à la vengeance. Il retrouve sa sœur Électre, traitée comme une esclave par les meurtriers. Elle ne pense qu’à se venger, elle. Égisthe n’a cessé d’exploiter la crédulité des habitants d’Argos en leur faisant croire que, tous les ans, les morts reviennent vivre un jour auprès d’eux, pour raviver leurs remords. Ainsi ne songent-ils point à se révolter contre l’assassin de leur roi. Électre se refuse à cette comédie, insuffle à son frère l’idée du meurtre des usurpateurs. Mais Oreste est un vrai justicier, et c’est sans haine qu’il assassinera Égisthe et Clytemnestre. Jupiter ne l’a-t-il point ordonné ? Réfugié, après son crime, dans le temple d’Apollon, avec sa sœur, tandis qu’Électre se repent, lui se refuse à regretter son forfait, et il déclare à Jupiter que, jamais, il ne connaîtra le remords. Les mouches ont beau le poursuivre, il reste insensible à leurs voix. Et il partira d’Argos, entraînant avec lui, en même temps qu’avec le poids de son crime qu’il portera fièrement, toutes les mouches-Érinnyes qui infestaient Argos.

2Distribution : MM. Charles Dullin, Jean Lanier, Henri Norbert, J.-F. Joffre, Paul Œttly, René Suzor, Jacques Pruvost, Jean Dara, Lucien Arnaud, Marcel d’Orval ; Mmes Délia-Col, Olga Dominique, Germaine Martner, Monique Hermant, etc.

3Décors et costumes : M. Henri-Georges Adam.

4Partition musicale : M. Jacques Besse.

5Mise en scène : M. Charles Dullin.

6L’Officiel du Spectacle, n° 11, 15 juillet 1943.

© Presses universitaires de Rennes, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540