Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sartre devant la presse d’Occupation

Les Mouches. Comptes rendus, articles de presse et autres textes ayant paru ou ayant été rédigés sous l’Occupation

J[acques] de Boisembré

RRevivre (« Le Cahier jaune »), n° 7, 5 juillet 1943

Texte intégral

1Encore la famille des Atrides ! Malheureusement, cette œuvre ne se pare ni des fines arabesques philosophiques, de la subtilité de l’Électre de Giraudoux, ni du don d’évocation et de la tragique grandeur pardon [sic] qu’incarne l’Iphigénie de Gerhart Hauptmann.

2La valeur dramatique atteint une certaine intensité d’expression dans le troisième acte, quand après le meurtre d’Égisthe, Oreste délivre Argos des milliers de mouches dans lesquelles l’auteur identifie les terribles Érinnyes.

3Toute la pièce est saturée du bruit bourdonnant de ces affreux insectes nés de la décomposition des corps et personnifiant les âmes des morts. Les décors s’inspirent de l’école judaïste et cubiste. C’est tout dire…

4Citons : Henri Norbert, Charles Dullin, Mlle Délia-Col.

5Revivre (« Le Cahier jaune »), n° 7, 5 juillet 1943, p. 14.

© Presses universitaires de Rennes, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540